Coronavirus : la Corée du Nord met en place des mesures drastiques ㅣ La Corée du Nord à la loupe ㅣ KBS WORLD Radio

Dernières nouvelles

Coronavirus : la Corée du Nord met en place des mesures drastiques

2020-02-06

© Rodong Sinmun

La Corée du Nord continue de mettre en place des mesures drastiques pour empêcher le nouveau coronavirus, qui frappe la Chine voisine, d’atteindre son territoire – des mesures que le régime a qualifié de « question politique importante dont dépend l’avenir du pays ».


Le 22 janvier, le régime de Kim Jong-un a fermé ses frontières et interdit à tous les touristes étrangers de mettre le pied sur son territoire. Six jours plus tard, il annonçait le passage à un système national d’urgence contre le virus, et obligeait tout étranger venant d’arriver par la Chine ou par la Russie à passer un mois en quarantaine. Le 30 janvier, il suspendait les opérations du bureau de liaison intercoréen situé près de la ville frontalière de Gaesong. Le lendemain, le Nord fermait toutes ses voies routières et ferrées avec la Chine, et annonçait à Séoul sa décision de reporter la démolition des installations construites par la Corée du Sud dans le parc touristique des Monts Geumgang.


« Les infrastructures médicales nord-coréennes de lutte contre les maladies infectieuses sont beaucoup plus faibles que celles des pays développés. Le système de santé du Nord est aujourd’hui incapable de faire face au nouveau coronavirus. S’il réussit à entrer dans le pays, il se propagera hors de tout contrôle. C’est pourquoi Pyongyang est particulièrement inquiet quant à une possible crise épidémique à l’intérieur de ses frontières, ce qui explique pourquoi il prend des mesures plus drastiques que tout autre pays », explique Choi Young-il, observateur du régime et commentateur politique. Il revient sur les possibles conséquences diplomatiques de la crise sanitaire actuelle.

Dernières nouvelles