La politique nord-coréenne du président américain à l’approche des élections ㅣ La Corée du Nord à la loupe ㅣ KBS WORLD Radio

Dernières nouvelles

La politique nord-coréenne du président américain à l’approche des élections

2020-02-20

© YONHAP News

Presque un an a passé depuis le second sommet entre la Corée du Nord et les Etats-Unis, à Hanoi, au Vietnam. Les négociations nucléaires s’étaient alors enlisées. En dépit d’une rencontre trilatérale – mais très brève – en juin entre les dirigeants sud-coréen, américain et nord-coréen au village de la trêve de Panmunjeom sur la frontière intercoréenne, et des réunions de travail entre Pyongyang et Washington à Stockholm en octobre dernier, les pourparlers sont toujours bloqués.


Dans son discours sur l’Etat de l’union le 4 février dernier, Donald Trump n’a jamais mentionné explicitement la Corée du Nord. A en croire des informations de la chaîne CNN, Trump ne veut pas d’un nouveau sommet avec Kim Jong-un avant les élections présidentielles. Pourquoi ce désintérêt du président américain pour la question nord-coréenne ?


« Trump va maintenant se concentrer complètement sur sa campagne électorale. Les questions diplomatiques, y compris celles liées à la Corée du Nord, ne sont jamais importantes pour les électeurs américains, qui sont surtout influencés par les sujets de politique intérieure, les scandales, les questions fiscales, la sécurité sociale, l’économie, entre autres. Donald Trump a déjà qualifié la suspension des essais nucléaires et balistiques nord-coréens de « succès diplomatique ». Il estime donc que tout ira bien tant que Kim Jong-un ne franchira pas la « ligne rouge ». On dirait qu’il a perdu tout intérêt pour les questions liées à la Corée du Nord », explique Cho Han-bum, chercheur à l’Institut de Corée pour la réunification nationale. Analyse.

Dernières nouvelles