Infos

La Peninsule coréenne de A à Z

Trait d'union

Le meurtre d’un sud-Coréen par l’armée nord-coréenne provoque l’émoi en Corée du Sud

2020-10-01

ⓒ YONHAP News

Le 24 septembre, le ministère sud-coréen de la Défense a annoncé qu'un officiel âgé de 47 ans, affilié au ministère des Affaires maritimes et de la Pêche, avait été abattu par la Corée du Nord au lendemain de sa disparition. Ahn Young-ho, chef des opérations de l'état-major de l'armée sud-coréenne, a déclaré lors d'un briefing que le fonctionnaire retrouvé dans les eaux nord-coréennes avait été tué et brûlé par l’armée du pays communiste. Il a fermement condamné cet acte brutal et a exhorté Pyongyang à faire toute la lumière afin de punir les responsables.


« Le fonctionnaire dénommé Lee était le second d'un navire de patrouille qui surveillait les bateaux de pêche. Il était en service de minuit à 4 heures du matin ce 21 septembre. Après une heure du matin, il a quitté la timonerie pour s’occuper, selon lui, de certains travaux en retard. C’est alors qu’il a disparu. Des opérations de recherche ont été menées mais il n'a été retrouvé que le lendemain, alors qu’il se trouvait déjà dans les eaux nord-coréennes. Il semble que la Corée du Nord ait réfléchi pendant des heures à la manière de traiter l'homme. Un ordre de tirer à vue a finalement été donné à 21h. Et vers 21h40, un rapport a été fait pour informer de l'exécution de l'ordre », explique Choi Young-il, commentateur politique.


C'est la première fois en 12 ans qu'un civil sud-coréen est abattu en Corée du Nord, depuis le décès survenu en juillet 2008 d’une sud-Coréenne en excursion aux monts Geumgang dans le cadre d’un programme touristique intercoréen. Cette fois encore, c’est un civil non armé qui a été tué par les troupes nord-coréennes.

Dernières nouvelles