Infos

La Peninsule coréenne de A à Z

Trait d'union

La politique de l'administration Biden à l'égard de la Corée du Nord

2020-11-12

ⓒ YONHAP News

Après une longue attente, le démocrate Joe Biden, 77 ans, a été élu 46e président des États-Unis et prendra ses fonctions le 20 janvier prochain, jour de la cérémonie d'investiture.


Ce changement de pouvoir aux États-Unis constitue un tournant majeur dans l'évolution de la diplomatie autour de la péninsule coréenne. Biden devrait mettre fin à l'approche dite du « haut vers le bas » privilégiée par Trump pour traiter les affaires nord-coréennes, et notamment la question nucléaire. Il est probable qu'il adopte la stratégie opposée, du « bas vers le haut », impliquant des négociations de niveau opérationnel, suivies de réunions de haut niveau. Cette approche pourrait retarder à la fois la tenue d’une prochaine rencontre entre les différents dirigeants et le constat d’une réelle amélioration des relations entre la Corée du Nord et les États-Unis. C'est pourquoi certains analystes affirment que la victoire électorale de Biden pourrait être désavantageuse pour le pays communiste.


Par ailleurs, les questions liées à la Corée du Nord ne devraient pas faire partie des dossiers prioritaires de l'administration Biden. Le nouveau gouvernement américain accordera très probablement la priorité aux questions intérieures telles que l'épidémie de COVID-19, l'économie et les conflits raciaux. 


Séoul se prépare quoi qu’il en soit à travailler étroitement avec Washington sur le sujet du dossier nucléaire nord-coréen. Le président Moon Jae-in et le ministre de la Réunification Lee In-young se disent tous deux confiants quant à l’avancée du processus de paix dans la péninsule coréenne. Un changement est prévu dans la politique de Washington à l'égard de la Corée du Nord, et le rôle de médiateur de la Corée du Sud sera plus que jamais essentiel.

Dernières nouvelles