Infos

La Peninsule coréenne de A à Z

Trait d'union

Progression du piratage informatique en Corée du Nord

2021-07-22

ⓒ Getty Images Bank

Le Service national du renseignement (NIS) a récemment signalé à l'Assemblée nationale le piratage des systèmes informatiques de quelques-unes des principales installations de recherche du pays, dont l'Institut coréen de recherche sur l'énergie atomique, par des organisations liées à la Corée du Nord. Les intrusions de ce type en provenance de l’État communiste ne sont certes pas nouvelles ; de fait, il est difficile d’évaluer l’ampleur de ces activités de piratage, tant celles-ci sont nombreuses et de plus en plus sophistiquées.


Dans l'édition 2020 de son livre blanc sur la défense, la Corée du Sud indique que son voisin du Nord mobiliserait quelque 6 800 pirates informatiques. Ces derniers sont formés dès l'enfance pour devenir des « cyber-guerriers » armés des meilleures capacités de cyber-attaque du monde.


En février, le département de la Justice des États-Unis a annoncé des inculpations à l'encontre de trois pirates informatiques nord-coréens accusés d'avoir volé plus de 1,3 milliard de dollars en espèces et en crypto-monnaies dans des banques et des entreprises du monde entier. Les accusés, Park Jin-hyok, Jon Chang-hyok et Kim Il, appartiennent tous trois au Bureau général de reconnaissance. Ils sont accusés d'avoir pris part à de nombreuses cyberattaques sur une longue période.

Dernières nouvelles