Infos

La Peninsule coréenne de A à Z

Trait d'union

Le compte à rebours pour le sommet intercoréen a commencé

2018-04-19
Le compte à rebours pour le sommet intercoréen a commencé

Les préparatifs pour le sommet intercoréen du 27 avril continuent. Une ligne téléphonique directe entre les dirigeants des deux Corées sera installée ce vendredi. Séoul essaie de convaincre le Nord d’inclure un engagement fort en faveur de la dénucléarisation et de sommets intercoréens réguliers, dans la déclaration qui sera adoptée après ce troisième dialogue nord-sud. La rencontre aura lieu au village de la trêve de Panmunjeom, sur la zone frontalière : c’est là même qu’avait été signé le 27 juillet 1953 l’armistice qui avait mis fin à la guerre de Corée. L’endroit est donc un lieu symbolique de la division tragique de la nation coréenne, et il est significatif que le sommet y prenne place. Il l’est aussi que Pyongyang ait accepté de parler de nucléaire avec Séoul. « Auparavant, la Corée du Nord voulait discuter des questions militaires et sécuritaires seulement et directement avec les Etats-Unis. La Corée du Sud était mise à l’écart. Le Nord claquait la porte des salles de pourparlers dès que le Sud évoquait les sujets nucléaires et militaires. C’est donc remarquable que Séoul et Pyongyang s’apprêtent à discuter de la question délicate de la dénucléarisation. Le régime fait l’objet de sanctions internationales croissantes en raison de son programme d’armes de destruction massive. Ces pourparlers sont une tentative de plus en plus désespérée pour échapper à ces mesures punitives », explique Chung Young-tae, directeur de l’Institut des études nord-coréennes.

Dernières nouvelles