La Corée du Nord annule une rencontre avec le Sud, menace de revenir sur le sommet avec les Etats-unis ㅣ La Corée du Nord à la loupe ㅣ KBS WORLD Radio

Dernières nouvelles

La Corée du Nord annule une rencontre avec le Sud, menace de revenir sur le sommet avec les Etats-unis

2018-05-17
La Corée du Nord annule une rencontre avec le Sud, menace de revenir sur le sommet avec les Etats-unis

Mercredi, Pyongyang a fait une série de déclarations fracassantes. Cela a commencé par un communiqué très matinal de l’agence de presse officielle, la KCNA, annonçant l’annulation de pourparlers avec la Corée du Sud. Puis, plus tard dans la journée, dans une autre déclaration, Kim Kye-gwan, le premier vice-ministre des Affaires étrangères de Corée du Nord, menaçait de reconsidérer le sommet avec Donald Trump si Washington mettait le régime « au pied du mur » et « exigeait unilatéralement » qu’il renonce au nucléaire. Kim Kye-gwan s’en est aussi pris directement au conseiller américain à la sécurité, John Bolton, qui veut appliquer le modèle libyen de dénucléarisation... un modèle inacceptable pour Pyongyang.

« La Corée du Nord a justifié sa décision surprise [d’annuler les pourparlers] en invoquant les exercices aériens Max Thunder organisés par la Corée du Sud et les Etats-Unis. Mais le régime était déjà au courant de la tenue de ces manœuvres. Avant le sommet intercoréen du 27 avril, Séoul avait annoncé que la durée des exercices conjoints baptisés Foal Eagle serait raccourcie d’un mois, et que des manœuvres aériennes étaient ensuite prévues. Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un savait que « Max Thunder » aurait lieu quand il a rencontré, à deux reprises, Mike Pompeo. Je pense donc que le Nord cherche des excuses. Ses menaces sont probablement l’expression indirecte de son mécontentement face aux exigences fortes des Etats-Unis en matière de dénucléarisation », explique Shin Beom-chul, chercheur à l’Institut Asan des études politiques. Il nous offre son analyse.

Dernières nouvelles