La Corée du Nord d'aujourd'hui

Infos

Page d'accueil > La Corée du Nord d'aujourd'hui > Infos

Le vice-président du Parti des travailleurs nord-coréen pourrait bénéficier d’une levée des sanctions

Info plus2018-02-08
Le vice-président du Parti des travailleurs nord-coréen pourrait bénéficier d’une levée des sanctions

Le Comité des sanctions des Nations unies a appelé les pays membres à lever les sanctions à l’encontre de Choe Hwi. Le vice-président du Parti des travailleurs nord-coréen fait partie de la délégation de haut niveau qui doit se rendre aux JO d’hiver de PyeongChang, en Corée du Sud. Dans sa missive datant du 7 février, le président du comité onusien Karel van Oosterman a demandé aux membres de faire parvenir leur réponse jusqu’à 17 h, heure de New-York, soit 5 h du matin ce vendredi en Corée du Sud. Pour rappel, le Comité des sanctions est un organe chargé de surveiller l’application des mesures punitives imposées à la Corée du Nord. Composé de 15 pays membres du Conseil de sécurité, il a le droit de suspendre les sanctions à condition d’obtenir l’approbation unanime du groupe. Ainsi, Choe Hwi pourra être reçu au Sud si aucun membre n’oppose son veto jusqu’à l’heure fixée.

Le gouvernement sud-coréen a auparavant déposé une demande écrite au comité compétent pour que le haut fonctionnaire nord-coréen puisse franchir la frontière intercoréenne. En effet, Choi est actuellement visé par la résolution onusienne 2356. Ce texte interdisant le voyage à l’étranger de certains nord-Coréens a été adopté le 2 juin 2017 en riposte aux tirs successifs de missiles balistiques par Pyongyang. Afin de convaincre les pays concernés, l’administration Moon Jae-in aurait souligné que cette visite de responsables nord-coréens contribuera à apaiser les tensions autour de la péninsule. D’ailleurs, sa demande n’est pas sans fondement. La résolution 2397 de l’organe sécuritaire, adoptée le 22 décembre 2017, contient une clause d’exception : la prise de sanction peut être supprimée au cas par cas.

Si tout se déroule comme prévu, les officiels du régime communiste arriveront en Corée du Sud demain pour demeurer jusqu’au 11 février. Emmenée par Kim Yong-nam, le président du présidium de l’Assemblée populaire suprême, la délégation est composée de trois figures du régime de Kim Jong-un, dont Choe Hwi. Celui-ci cumule ses fonctions de vice-président du Parti des travailleurs avec celles de président du comité national d'orientation pour les sports. La liste comprend également Ri Son-gwon, le président du comité pour la réunification pacifique de la patrie, ainsi que Kim Yo-jong, membre suppléante du bureau politique du comité central du Parti des travailleurs. Tous les yeux sont rivés sur cette dernière qui est la sœur cadette du dirigeant nord-coréen.

Dernières nouvelles