Infos

La Peninsule coréenne de A à Z

Dernières nouvelles

Pékin soutient Séoul dans l’initiative de déclaration de la fin officielle de la guerre de Corée

Journal2021-12-03
Pékin soutient Séoul dans l’initiative de déclaration de la fin officielle de la guerre de Corée

La Chine a officialisé son soutien à la démarche sud-coréenne de déclarer la fin effective de la guerre fratricide de 1950-1953. Yang Jiechi, membre du bureau politique du Parti communiste chinois, l’a affirmé, lors de son entretien avec le conseiller à la sécurité nationale de la Maison bleue, Suh Hoon. Selon lui, une telle déclaration devrait contribuer à promouvoir la paix et la stabilité dans la péninsule coréenne.

Les deux hommes étaient sur la même longueur d’onde sur la nécessité de déployer les efforts pour la reprise du dialogue avec Pyongyang et l’importance de gérer stablement la situation géopolitique dans cette partie du monde.

Le gouvernement chinois a toujours souhaité participer à la déclaration de la fin de la guerre de Corée en tant que partie prenante. A cette occasion, Séoul a pu mener sa concertation sur ce sujet avec Pékin après celle avec Washington. Désormais, la balle est dans le camp de Pyongyang.

Lors de cette rencontre, Suh Hoon a demandé à la Chine d’assurer les exportations des matières premières à destination de la Corée du Sud, telles que la solution aqueuse d’urée dont Séoul est en proie à une grande pénurie. En réponse, Yang Jiechi a promis de faire le nécessaire pour la « coopération économique complémentaire ».

Par ailleurs, les deux parties se sont mises d’accord pour programmer la nouvelle visite du président chinois Xi Jinping à Séoul dès que les conditions nécessaires seront réunies, y compris la situation sanitaire.

Le conseiller présidentiel sud-coréen est aussi revenu sur la nécessité de promouvoir les échanges bilatéraux dans le domaine des contenus culturels tels que les jeux en ligne, le cinéma, la télé et la musique. A ce propos, le haut fonctionnaire chinois a annoncé que son pays s’efforçait d’y parvenir.

Pour rappel, Pékin n’a pas encore levé ses restrictions contre la hallyu, la vague culturelle coréenne, en représailles de l’installation du bouclier anti-missile américain (THAAD) dans le sud-est de la péninsule en 2016. Alors que la Corée du Sud et la Chine ont proclamé les années des échanges culturels 2021-2022.

[Photo : YONHAP News]

Dernières nouvelles