Aller au menu Aller à la page
Go Top

Gourdin de dokkaebi

#Il était une fois l 2021-07-27

Il était une fois

ⓒ YEOWON MEDIA HANKOOK GARDNER CO. LTD

Il était une fois, dans un village coréen, deux frères et leurs parents. Si le cadet était d’un caractère doux et gentil, l’aîné était égoïste et cupide. Chassé de la maison par son frère, le plus jeune des deux travaillait dur, nuit et jour, pour prendre soin de sa mère veuve. 


ⓒ YEOWON MEDIA HANKOOK GARDNER CO. LTD

Après avoir coupé du bois dans la forêt, il mit les fruits du noisetier dans sa poche et se leva pour rentrer chez lui. Soudain, il se mit à pleuvoir.

« Je pense que c’est une maison… Il vaudrait mieux aller dans cette direction. »

Dehors, il commença à faire sombre. Le jeune bûcheron entendit un bruit étrange venant de l’extérieur.

« Dokkaebi, dokkaebi~~ kkaebi, kkaebi, dokkaebi~~ Donne-moi des côtes de bœuf braisées ! Donne-moi du japchae ! »


ⓒ YEOWON MEDIA HANKOOK GARDNER CO. LTD

Etonnamment, un pot de côtes de bœuf appétissantes et des nouilles aux légumes et au bœuf mariné apparurent lorsque les dokkaebis tapèrent le sol avec leurs gourdins ! Le jeune bûcheron qui avait très faim sortit l’une des noisettes de sa poche et croqua dedans. Craignant qu’il ne soit bientôt découvert par les gobelins, il se rappela ce que sa mère lui avait dit.

« Les dokkaebis s’en vont quand le coq se met à chanter dès les premières lueurs du jour. Cocorico ! Cocorico ! »


ⓒ YEOWON MEDIA HANKOOK GARDNER CO. LTD

Les esprits malicieux arrêtèrent ce qu’ils faisaient au chant du faux coq et s’en allèrent. Le cadet prit un gourdin oublié par les gobelins et se dirigea vers chez lui.

Une fois rentré, le jeune homme raconta à sa mère ce qui s’était passé pendant la nuit, puis imita le chant et la danse de dokkaebi.

« Une si grande maison ! Je rêve ! » 

« Mère, désormais, nous n’aurons plus à nous soucier de rien. »


ⓒ YEOWON MEDIA HANKOOK GARDNER CO. LTD

Après avoir entendu parler des dokkaebis, l’aîné se précipita vers la maison vacante où les dokkaebis s’étaient rassemblés la veille pour se cacher dans le grenier.

Au coucher du soleil, les gobelins se présentèrent. L’homme cupide imita le chant du coq comme son frère le lui avait dit.

« C’est le type de l’autre jour, le gars qui a volé notre gourdin ! »

Les dokkaebis battirent l’aîné avec leurs gourdins. Les créatures nocturnes partirent lorsqu’elles entendirent le chant du coq.


ⓒ YEOWON MEDIA HANKOOK GARDNER CO. LTD

L’aîné, tout en larmes, se dirigea vers chez son frère. 

Vous pouvez facilement deviner ce qui s’est passé après, n’est-ce pas ?

Les deux frères vécurent heureux pour toujours, rivalisant l’un avec l’autre pour prendre bien soin de leur mère.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >