Aller au menu Aller à la page
Go Top

Découverte de quatre acteurs français du film « Tansaeng », retraçant l’histoire du martyr Saint André Kim Tae-gon

#Séoulscope l 2022-12-01

Séoulscope

Le long métrage « Tansaeng » (Birth) décrivant l’aventure épique de Saint André Kim Tae-gon, un triste martyr coréen durant les années de persécution du XIXe siècle, a été dévoilé ce mercredi. Ce jeune pionnier qui a ouvert la voie de la modernisation à la dynastie Joseon est interprété par Yoon Shi-yoon, et des acteurs français ont permis au film de gagner en réalisme. Nous avons donc rencontré quatre d’entre eux qui ont souhaité revenir sur cette production cinématographique.


©Xavier Liaudet

Notre présentateur de longue date Xavier Liaudet a joué le rôle d’un évêque français qui a été le deuxième dignitaire de l’Eglise à pénétrer le sol coréen. Le nom du film « Birth » - naissance en français - lui tient particulièrement à cœur puisqu’il débute une nouvelle vie en tant qu’acteur et mannequin après avoir été professeur de français. 


©Xavier Liaudet

Guillaume Desbos, acteur musicien, qui fait de la batterie, interprète le rôle du prêtre qui était le directeur de l’école de séminaire de Macao en Chine. Il se rappelle d’un jour de tournage où le réalisateur a invité sur le plateau un véritable prêtre, un descendant direct de Kim Tae-gon. « C’est encore plus incroyable pour des acteurs comme moi qui sont croyants. On est en train de revivre cette histoire ».


©Guillaume Desbos

Gwenaël Lévêque, mannequin et acteur, a incarné un prêtre français arrivé en Corée en tant que missionnaire et qui devient malheureusement un martyr en 1866. « Pour me préparer, j’ai essayé d’apprendre cette partie de l’histoire coréenne que je ne connaissais pas beaucoup et de regarder des films de cette époque pour comprendre l’ambiance générale qui régnait. »


©Gwenaël Lévêque

Martin Mallet, comédien professionnel et metteur en scène, est devenu, pour sa part, un amiral de la marine française qui prend sous son aile le protagoniste principal. « On a travaillé aussi avec une équipe internationale. Il y avait beaucoup de nationalités sur le plateau. Je dois reconnaître que j’étais assez impressionné par l’acteur principal qui ne parlait pas un mot de français et qui a dû travailler énormément pour pouvoir jouer en français. »


©Martin Mallet

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >