Aller au menu Aller à la page
Go Top

Culture

« La main » de Choi Jeong-hwa

#Lettres coréennes l 2021-04-20

Lettres coréennes

ⓒ Getty Images Bank

Extrait de l’émission :


Depuis plus d’un mois, cinq petits enfants se réunissaient en bas de chez moi chaque matin, dans la pénombre de l’aube. 

Le groupe était composé de deux garçons et trois filles. Pourtant, je ne les ai jamais vus. A force de les écouter bavarder bruyamment chaque matin, à moitié endormie et à moitié réveillée, j’ai fini par considérer des choses dont je n’avais jamais été témoin.


동트기 전 어두운 새벽이면

조무래기들 다섯이 몰려와

내 집 근처를 아지트 삼은 지 벌써 한 달이 훨씬 더 지났다.


아이들은 남자가 둘, 여자아이가 셋이다.

하지만 한 번도 그애들을 직접 본 일은 없다.

잠들지도 깨지도 못하는 반수면 상태에서

아이들이 떠드는 소리에 귀를 기울이는 시간이 계속되다보니

눈으로는 한 번도 확인하지 못한 것들을 거의 기정사실로 여기게 되었다.



Cette nouvelle publiée en 2018 commence par le monologue de la narratrice-protagoniste. Elle se réveille tous les matins avant le lever du soleil au son des voix des enfants du quartier.



Comme il remplaçait Park, il était assis à côté de moi. Je me détournais pour ne pas les voir, mais en vain : ses mains attiraient constamment mon attention. Elles semblaient dépourvues de tout muscle. Il se coupait les ongles à ras si bas que la peau au bout de ses doigts était sanguinolente.    

Alors que j’établissais un plan de table pour un événement en plein air prévu pour la semaine suivante, toutes mes pensées ont été captivées par le mouvement de ses mains. Il avait un tube de crème pour mains de 330 ml sur son bureau et l’appliquait une fois toutes les quinze minutes.

Juste au moment où je me remettais enfin au travail, il prenait le tube comme s’il m’observait. J’avais l’impression d’être soumise à une étrange torture.


그는 박의 후임이었으므로 내 옆자리에 앉았는데

보지 않으려고 방향을 바꾸어 앉아도

자꾸만 그의 손이 시야 안에 들어왔다.

하의 손은 근육이 거의 없는 것처럼 보였고

손톱을 어찌나 바싹 깍았는지 손톱의 끄트머리에 불은 살에 벌겋게 성이 나 있었다.


나는 다음 주에 진행할 외부 행사의 배치도를 작성하고 있었지만

신경은 온통 하의 손이 움직이는 경로에 붙들려 있었다.

그는 색상위에 330밀리미터짜리 핸드크림을 세워놓고

십오 분에 한 번씩 손등에 발랐다.


겨우 집중을 해서 일을 시작하려 치면

그는 타이밍을 정확히 알아챘다는 듯 핸드크림을 집어들었다.

나는 이상한 종류의 고문을 받고 있다고 느꼈다.



* Interview : Bang Min-ho, professeur de littérature coréenne à l’université nationale de Séoul

Ha a les mains veloutées et souples. Ce personnage est obsédé par l’hydratation de ses mains : il les soigne toutes les quinze minutes avec de la crème. Alors qu’est-ce que cela signifie ? Ce personnage tente obstinément d’éclaircir les secrets et de trouver les preuves de corruption de son prédécesseur. Les mains de Ha représentent son obsession pour la propreté, mais impliquent également qu’il viole la vie privée des autres et les juge à sa mesure.




Auteur :

Choi Jeong-hwa est née en 1979 à Incheon. Elle fait ses débuts littéraires en 2012 avec la publication de sa nouvelle « Palm Beach ».

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >