Aller au menu Aller à la page
Go Top

Culture

« Comment pêcher joyeusement sur Mars » de Joh Hyun - I

#Lettres coréennes l 2022-03-29

Lettres coréennes

ⓒ Getty Images Bank

J’avais un principe sur les appâts depuis un certain temps : ne pas me servir d’amorces artificielles. C’est pourquoi je ne pratiquais pas la pêche au leurre qui utilise des objets fabriqués par l’homme. 


J’avais cette conviction particulière que je devrais au moins utiliser un appât « honnête » tant que le poisson et moi nous affrontons dans les profondeurs marines. 


Pour le pauvre poisson trompé par une bouette, ce serait encore plus cruel s’il découvrait que celle-ci n’était pas naturelle, que c’était en fait un morceau de plastique, de bois ou de plomb. 


Alors que je regardais la mer nocturne, je me suis souvenu que dans le passé quelqu’un m’avait eu avec un faux appât.



- Extrait de l’émission


Le problème était que j’étais déjà fou amoureux d’elle. En termes de pêche, j’avais avalé l’hameçon trop profondément pour le recracher tout seul et m’échapper vers la mer. 


Ce qui me rendait plus misérable, c’est que l’appât que j’avais gobé n’était pas une arénicole vivante ou une crevette fraîche, mais un simple leurre en plastique. 


그 당시 내 문제가 심각했던 것은

이미 내가 그녀에게 푹 빠져든 상태였다는 것이다.

낚시에 빗대자면, 미끼를 너무 깊이 삼켜

도저히 스스로는 바늘을 토해내고

바다 한 가운데로 도망칠 수 없는 상황이라는 뜻이다.


더 비참했던 것은 내가 문 미끼는

살아있는 갯지렁이나 신선한 새우가 아니라

고작해야 플라스틱으로 만들어진 루어였다는 것이다. 



# Interview : Bang Min-ho, critique littéraire

La pêche est l’affrontement entre l’homme et le poisson. Mais la vie de ce dernier est en jeu alors qu’il ne s’agit que d’une activité sportive ou d’un passe-temps pour l’humain. Kim pense à quel point ce serait triste pour le poisson s’il utilisait un appât artificiel dans sa bataille pour la vie. Cette idée, qui peut sembler drôle, reflète la vision de la vie de notre protagoniste. Quelque chose d’insignifiant pour un individu peut représenter une situation de vie ou de mort pour un autre. Cette nouvelle nous aide à comprendre le monde et nos vies à travers la pêche.



« J’ai un ami qui a perdu sa sœur sur cette île. Elle est allée pêcher de nuit avec deux de ses camarades. C’est elle qui a d’abord glissé et est tombée à l’eau, puis l’un des garçons a plongé en mer pour la sauver. Malheureusement ils sont tous les deux morts. 


Ce qui est étrange dans cet incident, c’est que les trois avaient une sorte de liaison triangulaire. La police a porté une attention particulière à l’affaire car les circonstances étaient plutôt suspectes : trois sont partis naviguer en mer mais deux sont morts et un seul est sorti vivant. En tout cas, les policiers ont conclu à une mort accidentelle. 


Mon ami aimait la pêche, mais il n’est jamais retourné pêcher depuis l’accident. »


L’orage s’intensifiait et les rochers en contrebas n’étaient plus visibles. Tout comme les gens qui vivent chacun une vie différente, les rochers ont tous un aspect dissemblable. Ils montrent parfois leurs visages nus puis les cachent brusquement. A chacun sa situation.


“그러니까 제 친구 얘긴데요.

친구 중에 이 섬에서 여동생을 잃어버린 놈이 있어요.

여동생이 학교 친구인 남자애 둘과 함께 밤낚시를 갔는데

그만 바다에 빠지고 만 거예요.

친구 여동생이 먼저 실족하고 

그 다음에 여동생을 구하려고 바다에 뛰어들었던 다른 남자애도 같이


그런데 사고 상황이 공교로운 게,

낚시를 간 셋은 일종의 삼각관계였다나 봐요.

서로 그런 사이였는데

바다에 와서 둘은 죽고 하나만 멀쩡히 살아남았으니.

상황이 묘해서 경찰에서도 꽤나 신경을 쓴 눈치였는데,

결국 사고로 결론이 나고 말았어요.


그 친구도 원래 낚시를 좀 했었는데,

그 사고 이후로 아예 조행을 못했다죠, 아마”


비가 더 심해지고 아래쪽 갯바위는 더 이상 보이지 않았다.

사람들이 살아온 사정이 제각기 다르듯이,

갯바위의 표정들도 그렇다.

갑자기 민낯을 보이기도 하고 거꾸로 갑자기 얼굴을 감추기도 한다.

누구나 사정은 오직 그 자신밖에 모른다. 




Auteur : Joh Hyun (1969 –)

- Débuts littéraires : en 2008 en remportant le concours de jeunes talents littéraires organisé par le quotidien Donga avec sa nouvelle « La philosophie élégante de la serviette en papier ».

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >