Aller au menu Aller à la page
Go Top

A la loupe

La BOK relève son taux directeur à un niveau d’avant la crise pandémique

#Gros plan sur l'actualité l 2022-01-22

Journal

ⓒYONHAP News

La Banque de Corée (BOK) a relevé son taux directeur de 1 à 1,25 %. Ainsi, celui-ci a retrouvé son niveau d’avant la pandémie de COVID-19, ce en 22 mois.


La BOK a annoncé cette décision à l’issue d’une réunion organisée le 14 janvier dernier par son Comité de politique monétaire et financière. Elle a justifié l’augmentation du taux directeur par une belle perspective. Selon elle, les exportations poursuivent leur performance solide et la consommation de ménages est repartie à la hausse pour entretenir la reprise de l’économie nationale. Dans la foulée, la BOK a maintenu sa prévision de croissance sud-coréenne pour 2022 à 3 %. La banque centrale du pays a pris en compte aussi l’indice des prix à la consommation qui reste supérieur à l’objectif qu’elle s’est fixée pour stabiliser les prix, à savoir 2 %. Elle voudrait mettre un frein à la pression inflationniste.


Sans oublier un facteur extérieur. Les Etats-Unis sont prêts à accélérer leur politique monétaire restrictive. Selon certains observateurs, la Réserve fédérale devrait relever son taux directeur quatre fois cette année. Le mécanisme est bien connu. Si la Fed relève son taux directeur, la Corée du Sud sera confrontée au départ massif de capitaux étrangers et à la dépréciation de sa devise, le won. Une telle situation aura un impact important sur l’économie sud-coréenne affichant une forte dépendance extérieure. La Banque de Corée devra faire preuve donc d’une grande réactivité.


Toutefois, certains se montrent inquiets sur le tempo jugé trop rapide. Suite à la crise sanitaire, la BOK a baissé son taux directeur de 0,75 %, en deux fois, à savoir en mars et mai 2020, pour le geler pendant plus d’un an. Et elle l’a relevé en trois fois, en août et novembre 2021 ainsi qu’à mi-janvier dernier, de sorte qu’il grimpe de 0,75 % en 15 mois.


Comme les banques commerciales emboîteront le pas à la banque centrale du pays, cela devrait alourdir davantage les fardeaux de la dette des ménages. Pour rappel, les sud-Coréens étaient nombreux à emprunter de grosses sommes avec des taux d’intérêts très bas pour les investir sur le marché immobilier ou en Bourse. Et ce sera également un coup dur pour les PME, les petits commerçants et les microentreprises fortement frappés par la crise pandémique et grandement endettés.


Dans ce contexte, le gouvernement a donné un signal contradictoire. Le même jour où la BOK a décidé de relever son taux directeur, l’exécutif a annoncé qu’il présenterait son projet du premier additif au budget d’Etat 2022 à l’Assemblée nationale avant le Nouvel an lunaire. L’un desserre les cordons de la Bourse, tandis que l’autre les resserre. Il faudra alors éviter une telle cacophonie.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >