Aller au menu Aller à la page

Intérieur

La KHNP aurait caché les défauts d’un dispositif de sécurité des centrales nucléaires

Write: 2021-02-02 13:28:19Update: 2021-02-02 14:34:16

La KHNP aurait caché les défauts d’un dispositif de sécurité des centrales nucléaires

Photo : YONHAP News

La Société d’électricité hydraulique et nucléaire de Corée (KHNP) aurait dissimulé les problèmes liés à un dispositif de sécurité des centrales nucléaires.

Si l'on en croit son rapport interne, la KHNP a fait tester la performance des recombineurs autocatalytiques passifs dans un institut en Allemagne en septembre 2018. Il s’agit d’un dispositif qui permet de baisser la teneur en hydrogène en combinant l’hydrogène et l’oxygène dans l’air à travers un catalyseur pour produire de l’eau. La société l’a installé dans l’ensemble des 26 centrales nucléaires présentes sur le territoire sud-coréen suite à la catastrophe de Fukushima.

Or, selon le résultat, les appareils peuvent éliminer seulement 30 à 60 % de la quantité d’hydrogène prévue. De plus, lors de deux expérimentations réalisées dans une simulation d'accident nucléaire, le catalyseur est tombé sous forme de poudre et a réagi avec l’hydrogène, générant une flamme de haute température.

Contrairement à ce document interne qui fait état du risque d’augmentation de la pression du réacteur que ce défaut pourrait susciter, le rapport final publié en juillet dernier omet une partie des résultats en la matière.

La Commission nationale de lutte contre la corruption et pour les droits civiques (ACRC) a récemment reçu un renseignement qui a été transféré à la Commission sur la sûreté et la sécurité nucléaires (NSSC) pour la vérification des faits.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >