Aller au menu Aller à la page
Go Top

Politique

Satellite espion de Pyongyang : Séoul sanctionne 11 nord-Coréens

Write: 2023-12-01 12:28:59Update: 2023-12-01 19:53:18

Satellite espion de Pyongyang : Séoul sanctionne 11 nord-Coréens

Photo : KBS News

En réponse au dernier lancement du soi-disant « satellite de reconnaissance militaire » par Pyongyang, Séoul a désigné comme cibles de ses sanctions onze nord-Coréens ayant participé à son déroulement.

Cinq d’entre eux, dont Ri Chol-ju, directeur adjoint de l’Administration nationale de la technologie aérospatiale (NATA), sont impliqués dans la construction du satellite et l’approvisionnement de matériels. Six autres individus ont participé à la recherche, au développement et au déploiement de missiles balistiques. Selon le gouvernement sud-coréen, sur les onze personnes désignées, dix ont été sanctionnées pour la première fois par la communauté internationale.

Les Etats-Unis, le Japon et l’Australie ont également annoncé des sanctions unilatérales contre la Corée du Nord. La Chine et la Russie s’opposant souvent à toute sanction à l’égard de son traditionnel allié, il est devenu difficile pour le Conseil de sécurité des Nations unies de punir le régime de Kim Jong-un. Par conséquent, Séoul, Washington et Tokyo annonçaient simultanément des sanctions unilatérales pour faire pression sur lui. A noter que c’est la première fois que Canberra participe à ce type d’actions.

En octobre 2022, la Corée du Sud avait repris ses sanctions contre le royaume ermite après une pause de cinq ans. A présent, 75 individus et 53 entités y sont soumis. Toute transaction financière ou de change avec eux sans l’approbation du gouvernement peut être punie conformément aux lois appropriées en la matière.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >