Aller au menu Aller à la page
Go Top

Politique

La Corée du Sud lance son premier satellite de reconnaissance militaire

Write: 2023-12-02 07:44:06Update: 2023-12-02 09:02:03

La Corée du Sud lance son premier satellite de reconnaissance militaire

Photo : YONHAP News

La Corée du Sud célèbre aujourd'hui le lancement réussi de son tout premier satellite de reconnaissance militaire, marquant une avancée significative dans ses capacités de surveillance et de reconnaissance. Le satellite a été propulsé dans l'espace par le lanceur Falcon 9 de SpaceX, décollant de la base spatiale de Vandenberg aux États-Unis à 3h19, heure de Séoul, le 2 décembre.

Le ministère de la Défense et la société aérospatiale américaine ont confirmé le succès du lancement, soulignant que le satellite sud-coréen a établi avec succès sa première communication avec une station au sol étrangère à 4h37. Cette étape cruciale a eu lieu 78 minutes après son décollage.

Plus de détails : 2 minutes 22 après le lancement, la première partie du propulseur a été détachée et 20 secondes plus tard la couverture de protection a été enlevée.

Le premier satellite de reconnaissance sud-coréen se trouve actuellement en orbite basse autour de la Terre, à une altitude de 400 à 600 km. Il est équipé de caméras d'imagerie électro-optique (EO) et infrarouge (IR), offrant une résolution vidéo exceptionnelle de 0,3 m. Cette précision permet au satellite d'identifier des objets mesurant jusqu'à 30 cm au-dessus du sol, surpassant ainsi les capacités des satellites de reconnaissance nord-coréens, connus pour leur résolution de 3 m.

Les autorités militaires sud-coréennes prévoient de procéder à des tests d'essai approfondis et à une évaluation minutieuse au cours des quatre à six prochains mois avant de rendre l'engin opérationnel au premier semestre de l'année prochaine. Ces tests incluront la vérification de l'état de fonctionnement, des travaux de focalisation des images, et une évaluation de la qualité des images capturées par le satellite.

Le ministère de la Défense a souligné la résolution et le bon fonctionnement simultané de l'EO et de l'IR de ces satellites de reconnaissance, positionnant la Corée du Sud parmi les cinq meilleures nations au monde en termes de performances. Les capacités de surveillance spatiale nouvellement renforcées joueront un rôle central dans le système à trois axes de la Corée du Sud, composé de « kill chain », de défense antimissile (KAMD) et de sanctions et représailles massives (KMPR).

Quant à l'avenir, la Corée du Sud a le plan ambitieux de lancer de manière séquentielle quatre satellites de reconnaissance supplémentaires d'ici 2025, en totalisant ainsi cinq en tout. Ces lancements sont prévus à bord du Falcon 9 de SpaceX, en raison de son coût relativement bas et de son taux de réussite impressionnant de 99,2 %.

L'objectif ultime de cette initiative est de permettre une surveillance et une reconnaissance régulières de points spécifiques en Corée du Nord toutes les deux heures, renforçant ainsi les capacités de détection rapide des signes de provocations nucléaires et balistiques de cette dernière. Ce développement souligne l'engagement continu de la Corée du Sud à renforcer ses capacités de sécurité nationale dans une région géopolitique complexe.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >