Aller au menu Aller à la page
Go Top

Culture

Expo 2030 : Han Duck-soo arrive à Paris pour promouvoir Busan 2030

Write: 2023-11-27 12:10:46Update: 2023-11-27 18:39:27

Photo : YONHAP News

Le vote pour le site hôte de l’Exposition universelle 2030 approche à grands pas.

Après la récente visite du président Yoon Seok-yeol à Paris, qui a informé de la nécessité d’accueillir l’événement à Busan, c’est le tour du Premier ministre Han Duck-soo de s’efforcer de convaincre les pays membres du Bureau International des Expositions (BIE) qui n’ont pas encore décidé à qui donner leur voix, un jour avant le jour-J.

Pour rappel, le numéro un sud-coréen est resté dans la capitale française trois jours et deux nuits et il a participé à trois événements d'importance. Lors de ceux-ci, la moitié des 182 pays membres de BIE étaient présents et ce dernier a contacté les représentants de chaque pays un par un, pour les convaincre d'accueillir l'événement à Busan.

Kim Tae-hyo, le conseiller adjoint à la Sécurité nationale de la présidence, a déclaré que la visite du président en France quelques jours avant le scrutin, appuiera les efforts du gouvernement et revêtira un symbole fort : le résumé de toutes les actions menées jusqu'à présent.

A la veille du vote, c’est au tour du Premier ministre Han Duck-soo, arrivé à Paris, de mener la campagne de promotion de dernière minute. Son objectif : se concentrer sur les pays membres dont les voix n’ont pas encore été décidées.

De nombreuses observations montrent que Riyad a pour le moment le dessus par rapport à ses deux adversaires Busan et Rome.

Cependant, le gouvernement sud-coréen estime que Riyad n’obtiendra pas plus que les deux tiers de voix, un nombre minimum pour confirmer le site d'hébergement dès le premier tour de scrutin. Si la ville de Busan récupère au second tour les voix qui auront été jetée pour Rome, il y aurait une chance qu’elle gagne la finale.

Même si le gouvernement sud-coréen est entré tardivement dans la course pour la sélection de la ville hôte de l’Expo 2030, il s’attend à voir porter les fruits des sommets menés avec près de 100 pays différents au cours de la dernière année et demie.

Dans le même temps, certains états adressent leur soutien pour la ville sud-coréenne, l’un après l’autre : après le Kenya en Afrique, le gouvernement japonais a réitéré son soutien pour la ville portuaire du sud de la péninsule, selon le journal japonais Yomiuri Shimbun. L’Archipel semble alors accorder plus d’importance à sa coopération avec son voisin dans le contexte de l’amélioration de leurs relations bilatérales, bien que celles avec le Moyen-Orient aient été aussi été prises en considération.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >