Infos

La Peninsule coréenne de A à Z

Dernières nouvelles

Yoon : la paix de la péninsule est un bénéfice mais aussi la responsabilité de Séoul, Pékin et Tokyo

Journal2024-05-27
Yoon : la paix de la péninsule est un bénéfice mais aussi la responsabilité de Séoul, Pékin et Tokyo

Les trois leaders de la Corée du Sud, de la Chine et du Japon ont donné aujourd’hui une conférence de presse commune à l’issue de leur sommet. Le premier en quatre ans et cinq mois.

D’abord, le président Yoon Suk Yeol a fait savoir que les trois pays avaient réaffirmé que la paix et la stabilité de la péninsule coréenne en incombe de leur responsabilité et en est par la même occasion un bénéfice important. Séoul, Pékin et Tokyo ont partagé, selon lui, le même avis selon lequel la coopération active entre eux contribue à la paix et à la prospérité de la région. Pour ce faire, le numéro un sud-coréen a souligné la nécessité de faire en sorte de dénucléariser la Corée du Nord, en mettant en œuvre les résolutions onusiennes. Et, ce, avec pour ultime objectif de réaliser l’idée d’une péninsule réunifiée, libre et pacifique.

Quant à l’échange de personnes, les trois pays ont décidé de désigner 2025 et 2026 comme des années d’échange culturel Corée du Sud-Japon-Chine. Le chef de l’Etat sud-coréen a fait part de leur objectif d’augmenter le nombre de leurs citoyens bénéficiant d’échanges jusqu’à 40 millions par an, et, ce à l’horizon 2030.

Par ailleurs, Yoon a déclaré que Séoul, Pékin et Tokyo avaient décidé de créer un environnement transparent de commerce et d’investissements, et d’établir une chaîne d’approvisionnement sûre. Les trois pays ont aussi convenu de réagir ensemble face aux questions environnementales, à la crise de santé publique et à la criminalité transnationale.

De son côté, le Premier ministre japonais a rappelé, lui aussi, qu’un tir de satellite par la Corée du Nord serait une violation des résolutions onusiennes. En exhortant de nouveau Pyongyang à arrêter ses lancements, Fumio Kishida a réaffirmé que la dénucléarisation du pays ermite et la stabilité de la péninsule coréenne constituaient les bénéfices communs des trois nations. Le chef du gouvernement nippon a demandé le soutien de ses homologues à la résolution des questions liées à l’enlèvement de Japonais par la Corée du Nord.

Le Premier ministre chinois a fait savoir que Pékin recherchait toujours la paix et la stabilité de la péninsule. Li Qiang a déclaré que les parties concernées devraient garder le calme et éviter de compliquer et aggraver la situation actuelle. Avant d’ajouter que Séoul, Pékin et Tokyo devraient respecter le multilatéralisme pour protéger la sécurité de l’Asie du Nord-Est et promouvoir la paix tant au niveau régional qu’international.

[Photo : YONHAP News]

Dernières nouvelles