Aller au menu Aller à la page
Go Top

Table d’indépendance de la Corée

#Saveur du terroir l 2022-08-16

Séoul au jour le jour

Hier, c’est-à-dire le 15 août, les Coréens ont commémoré Gwangbokjeol, le jour de l’indépendance. En effet, le 15 août 1945, la Corée a été libérée du joug colonial japonais qui a duré 35 ans.

A cette occasion, « Saveur du terroir » part à la rencontre des familles des militants indépendantistes qui se sont donnés pour la libération du pays et des plats qui leur rappellent les temps difficiles.


ⓒ KBS

Notre première destination cette semaine est Imcheonggak, la maison familiale de Lee d’origine Goseong construite il y a 500 ans. En effet, ce site de trésor national aménagé au bord du fleuve Nakdong dans la ville d’Andong a été détruit à moitié en 1942 dû au chemin de fer construit par les soldats nippons stationnés en Corée à l’époque. Ils l’ont délibérément fait passer en plein milieu du site résidentiel, étant donné qu’il s’agissait d’une grande famille indépendantiste. A titre d’exemple, Lee Sang-ryong de cette famille qui s’était exilé en Mandchourie en 1911 juste après l’annexion forcée de la Corée par le Japon avait jeté les bases du mouvement d’indépendance en établissant une école militaire. Si on va dans la pièce principale de cette maison, on peut voir les poèmes écrits par les militants de l’époque attachés au mur et les photos de ces derniers. 


Nous sommes accueillis par Mme Lee, la petite-fille du célèbre patriote Lee. Cette octogénaire qui s’occupe de ce site mémorial de l’histoire de l’indépendance de Corée nous accueille avec des plats de l’époque. Durant les périodes passées dans la Mandchourie, on aurait consommé le maïs en soupe quand il n’y avait pas grand-chose à manger. L’assaisonnement se fait uniquement avec du sel. En préparant ce plat au goût fade, leurs ancêtres auraient rêvé de regagner la paix dans leur pays natal. Afin d’accueillir les précieux invités, on utilisait des poissons dont le saumon et le sabre conservés dans un pot en terre rempli de gros sel. En effet, ces poissons qui étaient abondants dans la péninsule coréenne à l’époque était très rares dans la région située auparavant dans l’arrière-pays. Ainsi, on accordait le soin de le conserver dans une jarre pour les préparer en grillade uniquement lors des occasions particulières. Le « paguksu » était un des menus les plus aimés des militants qui ont rendu visite au patriote Lee. Dans l’eau bouillante, on trempe les nouilles de pâte de farine de blé et la ciboule coupée en fines tranches. L’assaisonnement se fait avec quelques cuillerées de sauce soja. Ce plat modeste préparé avec des ingrédients simples nous fait entrevoir la situation difficile des militants de l’époque.


ⓒ KBS

Déplaçons-nous à présent à Séoul. Ici, nous sommes accueillis par Mme Cho désignée comme la meilleure cheffe de l’Asie 2020 qui va reproduire les en-cas que les milliers de militants indépendantistes vont se délecter pendant leur manifestation dans les rues. Selon les archives, les femmes dans les quartiers apportaient des petits mets simples pour soutenir le mouvement en les aidant à assouvir la faim.

Tout d’abord, le « gamjajumeokbap ». On fait cuire à la vapeur le riz, l’orge et la pomme de terre avant d’en façonner de grosses boulettes. On les couvre avec un tissu de chanvre qui s’utilisait couramment à l’époque. Il y a aussi le « jeolpyeon » que l’on peut préparer en faisant pétrir le riz cuit à la vapeur. Le « seoleongtang » que les Coréens consomment beaucoup même aujourd’hui était un plat largement répandu à l’époque. Vu que les principales parties du bœuf étaient toutes prises par les soldats japonais, les Coréens devaient se contenter des restes dont les os et les nerfs pour préparer ce plat liquide.


Le voyage culinaire à l’occasion de Gwangbokjeol nous a permis de penser aux sacrifices des militants indépendantistes grâce auxquels la Corée est devenue une nation prospère !

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >