Aller au menu Aller à la page
Go Top

Economie

Le marketing en embuscade

#Terme de la semaine l 2021-07-26

Economie

ⓒ Getty Images Bank

Les Jeux olympiques de Tokyo 2020, qui ont été reportés d’un an en raison du COVID-19, ont finalement démarré le 23 juillet dernier. Et bien que les inquiétudes aient augmenté en raison de l’apparition de variants provoquant de nouvelles vagues d’infections au COVID-19, ces jeux espèrent envoyer un message d’espoir au monde entier à travers des moments de sportivité et de compétition.


Toutefois, il existe un phénomène indésirable qui se produit lors de grands événements internationaux tels que les Jeux olympiques : c’est l’ambush marketing, en français le marketing en embuscade, autrement dit quand un annonceur qui n’est pas un sponsor officiel d’un événement cherche à profiter de la situation et de la campagne d’un autre annonceur pour faire connaître sa marque.


Le Comité international olympique (CIO) et la fédération internationale de football association (FIFA) imposent d’énormes amendes et émettent des avertissements stricts contre les entreprises qui se livrent à ce genre de marketing, cependant la tradition prévaut toujours lors des grands événements sportifs. Car comme les grands événements internationaux tels que les Jeux olympiques ou la Coupe du monde de football attirent l’attention du monde entier, ils ont une efficacité publicitaire élevée, ce qui fait que davantage d’entreprises participent au marketing d’embuscade par le biais de méthodes toujours plus sophistiquées et excentriques.


Cependant, il ne faut pas oublier que le marketing sauvage viole non seulement les règles de la concurrence, mais est aussi un acte qui enfreint les droits des sponsors officiels. 

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >