Aller au menu Aller à la page
Go Top

Culture

« Murs en pierre » de Choi Jin-young

#Lettres coréennes l 2022-03-01

Lettres coréennes

ⓒ Getty Images Bank

Mon portable a vibré à nouveau. Je n’ai pas reconnu le numéro. J’ai complètement éteint mon téléphone. J’avais signalé l’entreprise à la police, mais rien n’a changé. L’usine fonctionnait toujours. Peut-être qu’un jour, il y aurait une rafle et tous les produits seraient rappelés. Mais ma dénonciation aurait-elle quelque chose à voir avec cet « un jour » ? Je ne sais pas. J’ai simplement ajouté une pierre.



- Extrait de l’émission


Est-ce que je vais devenir une lanceuse d’alerte ? Je serai sans aucun doute virée. Comment pourrai-je rembourser mon prêt ? Que se passera-t-il si je suis poursuivie pour avoir porté une fausse accusation après l’avoir dénoncé à la police ?


J’y pensais si fort pendant plusieurs jours que ma migraine devenait de plus en plus douloureuse. Chaque matin, chaque soir, je cherchais anxieusement sur Internet tout ce qui concernait les phtalates. C’était un perturbateur endocrinien et un agent cancérogène. Pourtant, cette substance était fréquemment détectée non seulement dans les jouets, mais aussi dans divers produits ménagers. Est-ce que tout le monde était au courant de ce fait ? Se pourrait-il qu’elle ne soit pas si mauvaise ? Plus j’y pensais, plus je devenais incertaine.


난 내부 고발자가 되는 건가?

당연히 잘리겠지?

대출금 이자는 어쩌지?

괜히 신고했다가 무고죄 같은 걸로 고소당하면 어쩌지?


며칠 동안 편두통이 심해지도록 고민했다.

아침 저녁마다 초조한 마음으로 프탈레이트 가소제를 검색했다.

환경 호르몬 추정 물질이며 발암 물질이라고 했다.

그런데도 장난감뿐 아니라 각종 생활용품에서 자주 검출된다고 했다.

다들 알고도 쓰는 건가?

그렇게 나쁘지는 않은 건가?

생각할수록 헷갈렸다.



# Interview : Bang Min-ho, critique littéraire

Cette nouvelle est construite autour de deux axes : l’un est la difficulté de faire face à un problème de l’entreprise de jouets pour laquelle la narratrice a travaillé et l’autre est l’incident de son enfance. Chacun des deux est représenté sous forme d’une pierre, ou d’un mur en pierre, qui pèse lourd sur le cœur de la narratrice. L’auteure essaie de dire que tout le monde a une tristesse, une douleur dont il doit assumer la responsabilité.



Je sais maintenant ce que j’essayais d’éviter à l’époque. Je ne voulais pas savoir quand je mentais, de quoi j’avais honte et de quoi je m’enfuyais. Alors, j’ai choisi d’oublier. J’ai essayé d’oublier davantage quand des incidents similaires se sont répétés.


J’ai fini par devenir une adulte qui s’est familiarisée aux mauvaises choses, une adulte affreuse qui sait que ça ne va pas mais qui s’est habituée à se tromper en se disant que tout va bien.


그 때 내가 무엇을 피하려고 했는지 이제는 안다.

내가 어떨 때 거짓말하는 인간인지,

무엇을 부끄러워하고 무엇에서 도망치는 인간인지 생각하기 싫었다.

그래서 잊고 살았다.

비슷한 일이 반복될수록 더 잊으려고 했다.


결국 나는 나쁜 짓을 나누며 먹고 사는 어른이 되었다.

괜찮지 않다는 걸 알면서도 괜찮겠지, 아직은 괜찮겠지,

기만하는 수법에 익숙해져 버린 형편없는 어른.




Auteur : Choi Jin-young (1981 – )

- Débuts littéraires : en 2006 avec la publication de sa nouvelle « La toupie ».

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >