Aller au menu Aller à la page
Go Top

A la loupe

Le K-webtoon rayonne dans le monde

#Gros plan sur l'actualité l 2022-08-06

Journal

ⓒYONHAP News

Le webtoon sud-coréen a conquis une place importante sur le marché mondial des bandes dessinées en ligne. Sa vitalité a été récemment prouvée par une belle consécration aux Etats-Unis.


Aux Eisner Awards, « Lore Olympus » de Rachel Smythe publié chez Naver Webtoon a été récompensé dans la catégorie « Meilleur Webcomic » à la mi-juillet dernier. La cérémonie a été créée en 1988 en prenant le nom de Will Eisner, un grand pionnier de la BD américaine. Surnommée « Oscar » de la BD, elle jouit d’une grande autorité. 


« Lore Olympus » est une romance réinterprétant l’histoire de Hadès et de Perséphone, figures de mythes grecs et romains. Son auteure néo-zélandaise a été dénichée sur « Canvas », une plateforme mondiale que le géant sud-coréen réserve aux créateurs amateurs. En 2018, elle a commencé à publier « Lore Olympus » sur le site en anglais du Naver Webtoon. 


Aujourd’hui, sa série a accumulé plus de 1,2 milliard de vues. Un autre webtoon sud-coréen a été en lice avec « Lore Olympus » aux Eisner Awards. Il s’agit de « Navillera comme un papillon », écrit par Hun, illustré par Kim Jimin et publié chez Kakao Webtoon. Certes, il n’a pas eu de récompense mais sa nomination était déjà une belle reconnaissance. 


Par ailleurs, Naver Webtoon s’est vu attribuer un grand stand au Festival Amazing sur les cultures de masse de différents pays, qui s’est déroulé du 14 au 17 juillet dernier à Paris. Et le géant sud-coréen a organisé des séances de dédicaces de ses auteurs. Ainsi, le K-webtoon est passé sous les projecteurs des médias. 


Au pays du Matin clair, le webtoon a vu le jour sur la plateforme « Chollian » en août 2000. Depuis, il n’a cessé de s’innover. Il se caractérise par deux aspects. D’une part, le webtoon n’est plus une simple transposition de la BD en papier sur un support numérique. Il offre de nouvelles possibilités. Par exemple, le scroll vertical de la BD fait surgir des animations flashs, des sons ou des bruitages. 


D’autre part, il est ouvert à tous. Tout amateur peut se lancer facilement dans la création. Par ailleurs, l’auteur et l’illustrateur peuvent créer des œuvres tout en communiquant avec leurs lecteurs via des commentaires postés en bas des feuilletons publiés en ligne. Ainsi, le K-webtoon est devenu un véritable phénomène mondial. 


Le gouvernement voudrait bien donner son coup de pouce au K-webtoon. Lors d’une réunion avec les représentants de ce secteur organisée il y a une semaine, le ministre de la Culture Park Bo-gyoon a promis un soutien actif pour le développer davantage.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >