Aller au menu Aller à la page
Go Top

A la loupe

L’OCDE maintient sa prévision de croissance sud-coréenne pour 2021

#Gros plan sur l'actualité l 2021-12-04

Journal

ⓒKBS News

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) s’est montré optimiste pour l’économie sud-coréenne. Dans son rapport semestriel « Perspectives économiques » publié le 1er décembre, elle a estimé que la Corée du Sud devrait enregistrer cette année un rebond de 4 % de son PIB, soit le même niveau qu’attendu en septembre dernier.


L’OCDE a, également, relevé sa prévision de croissance sud-coréenne pour 2022 à 3 %, soit 0,1 point de plus qu’auparavant. Ce chiffre est inférieur aux projections du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque asiatique de développement (ADB), à savoir 3,3 % et 3,1 % respectivement. Mais il est identique à celles du gouvernement sud-coréen et de l’Institut coréen du développement (KDI). Pour rappel, l’OCDE avait déjà revue à la hausse sa prévision de croissance du PIB sud-coréen, il y a trois mois. Ainsi, elle l’a augmentée pour la deuxième fois consécutive, alors qu’elle a diminué ses projections de croissance pour les Etats-Unis, la Chine, le Japon, entre autres. Au niveau mondial, l’organisation prévoit une croissance possible de 5,6 % cette année, de 4,5 % pour l’an prochain et de 3,2 % en 2023.


En ce qui concerne la hausse des prix à la consommation en Corée du Sud, l’institution, basée à Paris, a tablé sur une poussée de 2,4 % pour cette année et de 2,1 % pour 2022, soit 0,2 et 0,3 point de plus, respectivement, que son estimation de septembre.


Selon le club dit des pays industrialisés, l’économie du pays du Matin clair poursuit sa reprise notamment grâce à l’assouplissement des restrictions sanitaires précédé d’une campagne de vaccination accélérée contre le COVID-19, à la performance des exportations et des investissements ainsi qu’aux effets positifs de la politique gouvernementale. Cependant, l’OCDE a fait remarquer que l’inquiétude grandissait sur la stabilité des marchés financiers en raison de la flambée des prix de l’immobilier et de l’endettement des ménages. L’organisme a préconisé de maintenir la politique de soutien financier aux ménages et aux entreprises durement touchés par la crise pandémique jusqu’à ce que l’économie s’en remette totalement, et de normaliser la politique monétaire sur le long terme.


Le vice-Premier ministre à l’économie Hong Nam-ki s’est félicité de l’optimisme affiché par l’OCDE sur son pays. Il a déclaré que le gouvernement tâcherait davantage à stabiliser la situation sanitaire et à soutenir la relance économique pour faire face aux facteurs à risque tels que le variant Omicron du COVID-19, la perturbation des chaînes de valeur mondiales et le conflit entre Washington et Pékin. Et d’ajouter qu’il redoublerait d’efforts pour mieux gérer l’inflation, les prix de l’immobilier et les dettes des ménages.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >