Aller au menu Aller à la page
Go Top

Vie pratique

Le « kouk sundo », la méditation coréenne

#Un regard sur la Corée l 2021-05-01

Entre nous

Cette semaine, je vous emmène méditer, bouger, vous rencontrer, et tout cela grâce au « kouk sundo ». Le kouk sundo, communément appelé « sundo », a des racines très anciennes puisqu’il a évolué durant les 9 800 dernières années. L'art et la pratique du sundo sont apparus dans la Corée antique où il a été pratiqué pendant des siècles sous le nom de « taoïsme de la montagne ».


ⓒ KOUKSUNDO

Cette méditation se pratique avec la respiration abdominale. Le travail du sundo commence par un renforcement du corps et la revitalisation de l'énergie : le « gui ». Appelé « ki » par les Japonais et « chi » par les Chinois, cette énergie accumulée grâce à des exercices, des techniques de respiration, des postures et de la méditation sert à rétablir différents équilibres : physique, émotionnel et spirituel.


ⓒ KOUKSUNDO

Fondé sur les mêmes principes que les méridiens d'acupuncture, le sundo est une méthode de développement personnel fondée sur l'harmonie entre le corps et l’esprit. Relaxation, calme intérieur et renforcement du système immunitaire sont les effets de cette pratique qui harmonise le corps comme l'esprit. Au terme d’une pratique assidue, le pratiquant aborde la méditation profonde qui conduit à la sagesse et au développement intérieur.


ⓒ KOUKSUNDO

Et n’oubliez pas, pour approfondir votre recherche de vous-même et la reconnexion corps-esprit, retrouvez le maître francophone du kouk sundo Nicolas Tacchi sur le groupe Facebook : « Yoga & Méditation Coréenne // Kouk SunDo ».

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >