Aller au menu Aller à la page
Go Top

Culture

« Un pissenlit sur le toit » de Pak Wan-seo

#Lettres coréennes l 2021-02-16

Lettres coréennes

ⓒ Getty Images Bank

Extrait de l’émission :


Une vieille dame a chuté du septième étage de notre immeuble. Ce n’était pas un accident, elle l’a fait exprès. Il s’agit donc d’un suicide. C’est déjà la deuxième fois qu’un tel incident se produit.


우리 아파트 칠층 베란다에서

할머니가 떨어져서 돌아가셨습니다.

실수로 떨어지신 게 아니라 일부터 떨어지셨다니까

할머니는 자살을 하신 것입니다.

이런 일이 벌써 두 번째입니다.



Ce conte pour adultes a été publié en 1979. L’histoire commence par une scène où le narrateur, un jeune garçon d’une dizaine d’années, évoque le suicide de ses voisines. 



* Interview : Jeon So-yeong, critique littéraire

Le narrateur est le seul dans l’histoire à comprendre les dames âgées parce qu’il se sentait exclu de sa propre famille pendant un certain temps. Cette expérience lui a laissé une grande cicatrice, ce qui l’a amené jusqu’à penser au suicide. Une fois arrivé sur le toit de son immeuble, il a découvert un pissenlit qui avait pris racine dans une petite poignée de terre. Cette découverte est décrite de manière très belle. Si la graine avait atterri sur le bitume, elle n’aurait pas pu survivre. Et cette fleur qui a réussi à fleurir sur le toit a démontré au garçon sa force vitale et lui a appris l’importance de la vie.



Tout comme je suis sûr que les pissenlits, et non les barres d’acier, sont les seuls moyens d’empêcher les gens de se suicider en sautant du balcon, je sais que ne pas pouvoir remonter le temps n’est pas la raison pour laquelle les vieilles dames ont perdu l’envie de vivre. 

J’en suis certain parce que je l’ai vécu moi-même, pas parce que je l’ai imaginé ou entendu par quelqu’un d’autre.

Je suis loin d’être un adulte. Je suis encore tout petit, mais j’ai voulu mourir à un moment donné. Je suis sérieux. Je ne peux plus me retenir d’en parler. Je réussis enfin à échapper aux bras de Maman qui me tient fermement comme des chaînes d’acier.


나는 베란다에서 떨어져 목숨을 끊고 싶은 생각을

맨 마지막으로 막아줄 수 있는 게

쇠창살이 아니라 민들레꽃이라는 걸

알고 있는 것과 마찬가지로,

할머니가 살고 싶지 않아진 게

세월을 거꾸로 흐르게 할 수 없었기 때문이 아니란 걸 알고 있습니다.


둘 다 상상이나 남에게 들어서 알고 있는게 아니라

스스로 겪어서 알고 있는 거기 때문에 확실합니다.


나는 어른이 되려면 아직아직 먼 어린 사람인데도

살고 싶지 않았던 적이 있습니다. 정말입니다.

나는 그것을 말하고 싶은 걸 참을 수 없어

쇠사슬처럼 단단하게 나를 껴안은 엄마의 팔에서 드디어 벗어났습니다.




Auteur :

Pak Wan-seo est née en 1931 à Gaepung dans la province de Gyeonggi, actuellement situé en Corée du Nord, et décédée en 2011. Elle fait ses débuts littéraires avec la publication de son roman « L’arbre nu » en 1970.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >