Aller au menu Aller à la page

Le ministère de la Défense présente son plan sur cinq ans

#Info plus l 2019-01-11

Journal

ⓒKBS News

Le ministère de la Défense a présenté aujourd’hui son plan à moyen terme. Il s’agit de planifier et de répartir les ressources disponibles sur cinq ans, en fonction des forces armées et des politiques de défense nationale. Selon ce nouveau plan quinquennal, l’armée prévoit de dépenser 270 070 milliards de wons, soit environ 210 milliards d’euros, pour la période de 2019 à 2023. Les dépenses destinées à renforcer les capacités de défense augmenteront en moyenne de 10,8 % par an, alors que celles liées au fonctionnement de l’armée connaîtront une hausse de 5,8 %. Leur part passera de 32,9 % cette année à 36,5 % en 2023. Et leur montant total sur cinq ans s’élèvera à 94 100 milliards de wons.


De cette enveloppe, 65 600 milliards de wons seront affectés à des fins de « réaliser les capacités dissuasives stratégiques permettant de répondre aux menaces globales ». Il s’agit de faire face aux menaces liées aux arsenaux nucléaires et aux armes de destruction massive, d’acquérir des armes stratégiques pour assurer le transfert, de Washington à Séoul, du contrôle opérationnel en temps de guerre (Opcon), et de disposer des forces indispensables pour restructurer l’armée. Une chose est à noter. Le ministère a remplacé sa stratégie dite de « plateforme de défense à trois axes » par une nouvelle expression : « menaces liées aux arsenaux nucléaires et aux armes de destruction massive ». La stratégie en question se compose comme suit : le système de frappe préventive baptisé « Kill Chain », le système sud-coréen de défense anti-missile « KAMD », et le système de sanctions et de représailles massives aux attaques appelé « KMPR ».


Le ministère a fait savoir qu’il continuerait à mener ses projets dans le cadre de cette stratégie, malgré le changement de terminologie. En plus de cela, il projette d’investir davantage pour mener la recherche et le développement, pour faire face aux situations d’urgence non militaire telles que les attentats et les catastrophes naturelles ou humaines, et aussi pour renforcer ses capacités de protection des ressortissants sud-coréens à l’étranger. L’armée disposera de 176 600 milliards de wons sur cinq ans pour son fonctionnement. 33 600 milliards de wons seront dépensés pour renforcer les capacités de conduite de guerre et de formation militaire. En ce qui concerne le crédit dédié au salaire des soldats, le ministère envisage de le relever jusqu’à moitié du salaire minimum fixé en 2017, cela jusqu’à l’horizon 2022.

Contenus recommandés