Aller au menu Aller à la page

« Le Locataire et ma mère » de Chu Yo-sup

#Lettres coréennes l 2019-03-12

Lettres coréennes


Extrait de l’émission :


Je suis une jeune fille de six ans. Je m’appelle Park Ok-hi. Il n’y a que deux personnes dans ma famille : ma mère, la plus belle femme du monde, et moi-même. 


나는 금년 여섯 살 난 처녀애입니다.

내 이름은 박옥희이구요.

우리 집 식구라고는 세상에서 제일 이쁜 우리 어머니와 단 두 식구뿐이랍니다.



La narratrice de la nouvelle est une fillette de six ans du nom d’Ok-hi. Cette enfant précoce vit avec sa mère, dont le mari est décédé un an après leur mariage. 



* Interview : Jeon So-yeong, critique littéraire

Chu Yo-sup a fait ses études supérieures au Japon, en Chine et aux Etats-Unis. A travers ses œuvres, il s’adressait aux jeunes Coréens de son époque pour qu’ils accueillent avec enthousiasme les nouvelles cultures et réforment leur manière de penser. La mère d’Ok-hi et la personne qu’elle héberge appartiennent tous les deux à la jeune génération. L’auteur montre les souffrances et le désespoir causés par les conventions sociales afin de critiquer la société qui prive ces jeunes du droit inhérent aux êtres humains, le droit d’aimer. 



Un jour, après le déjeuner, je suis allée voir le monsieur dans sa chambre. Il prenait son repas tardif.    


« Quel est ton plat préféré, Ok-hi ? » m’a-t-il demandé. Je lui ai dit que j’aimais les œufs durs. Puis il a pris un des œufs durs sur sa table et me l’a donné. J’ai demandé à mon tour tout en l’écalant : « Et toi ? Que préfères-tu ? » Pendant un moment, il est resté sans réponse, un sourire aux lèvres, avant de dire : « Moi aussi, j’aime les œufs durs. »


« — Maman, maman, le monsieur aime les œufs durs comme moi !

— Mais calme-toi, a-t-elle dit, l’air désapprobateur.


Cependant, le fait que le monsieur de la chambre d’hôte aime les œufs a joué en ma faveur car ma mère a commencé à en acheter beaucoup depuis lors. 


어느 날은 점심을 먹고 이내 살그머니 사랑에 나가 보니까

아저씨는 그때에야 점심을 잡수셔요.

“옥희는 어떤 반찬을 제일 좋아하누?” 

그래 삶은 달걀을 좋아한다고 했더니

마침 상에 놓인 삶은 달걀을 한 알 집어 주면서 나더러 먹으라고 합니다.

나는 그 달걀을 벗겨 먹으면서,

“아저씨는 무슨 반찬이 제일 만나우?” 하고 물으니까

그는 한참이나 빙그레 웃고 있더니

“나도 삶은 달걀” 하겠지요.


“엄마, 엄마. 사랑 아저씨두 나처럼 삶은 달걀을 좋아한대” 

“떠들지 말어” 어머니는 눈을 흘기십니다.

그러나 사랑 아저씨가 달걀을 좋아하는 것이

내게는 퍽 좋게 되었지요.

그것은 그 다음부터는 어머니가 달걀을 많이씩 사게 되었으니까요.




Auteur :

Chu Yo-sup est né en 1902 à Pyongyang et décédé en 1972. Sa carrière d’écrivain débute avec la publication de sa nouvelle « Le Pot brisé » en 1921. « Le Locataire et ma mère » a été publié en novembre 1935 dans la revue Jogwang ou Lumière du soleil matinal.

Contenus recommandés