Aller au menu Aller à la page

Le bateau de tourisme naufragé sur le Danube a été renfloué

#Gros plan sur l'actualité l 2019-06-15

Journal

ⓒYONHAP News

Le navire qui a fait naufrage fin mai à Budapest, en Hongrie, a été  renfloué le 11 juin avec quatre corps de victimes à son bord. Ce bateau de tourisme qui transportait 33 voyageurs et guides touristiques sud-coréens ainsi que deux membres d'équipage hongrois avait coulé le 29 mai, vers 21h, après avoir été percuté par un navire de croisière de grande taille.


L'opération de renflouement du « Hubleany » qui, en hongrois, signifie « sirène », a débuté mardi, tôt le matin. A 6h47, la grue géante nommée « Clark Adam » a commencé à le soulever. 26 minutes plus tard, une partie de la timonerie du bateau naufragé a émergé de l'eau. Et à 7h43, le corps du capitaine hongrois a été retrouvé dans sa cabine.


Ensuite, vers 8h, trois corps de victimes ont été retrouvés l’un après l’autre dans l'épave. Il s'agit de deux femmes sud-coréennes âgées respectivement d'une cinquantaine d’années et d'une trentaine d'années, ainsi que d'un enfant de six ans. Cette petite fille, retrouvée dans les bras de sa grand-mère, est la seule victime mineure de ce drame. L'opération de renflouement s'est achevée avec succès vers 13h30, lorsque le navire a été déposé sur une barge. L'analyse de l'épave devrait contribuer à faire la lumière sur les circonstances de l'accident.


Dans la nuit du 29 mai, le bateau de tourisme long de 27 m accostait sur le quai après une promenade sur le Danube lorsque le « Viking Sigyn », un navire de croisière de 135 m de long, l'a percuté à l'arrière. Le bateau touristique hongrois a coulé en sept secondes seulement, sans laisser le temps aux passagers de tenter de se sauver.


Seuls sept touristes sud-coréens ont été secourus juste après l'accident. Sept autres ont été retrouvés morts et 19 ont été portés disparus. Le premier corps d'un passager porté disparu a été retrouvé le 3 juin, soit cinq jours après le drame. D'autres corps ont été retrouvés successivement un peu partout le long du fleuve. Pourtant, même après les recherches à l’intérieur de l’épave, plusieurs personnes sont toujours portées disparues.


Peu après le drame, le gouvernement sud-coréen a dépêché sur place une équipe de réponse rapide et une équipe de secours. Il a coopéré étroitement non seulement avec la Hongrie mais aussi avec les pays limitrophes de celle-ci, pour mener des opérations de recherches. Cet accident a permis, en Corée du Sud, de soulever la question de la sécurité des touristes en voyage organisé et de sensibiliser les professionnels du tourisme à leur responsabilité d'assurer cette sécurité.

Contenus recommandés