Aller au menu Aller à la page

Politique

Parlement : la session extraordinaire de juin débute en l'absence du PLC

Write: 2019-06-20 10:19:25Update: 2019-06-20 15:09:28

Parlement : la session extraordinaire de juin débute en l'absence du PLC

Photo : YONHAP News

Alors que le bras de fer se poursuit entre le gouvernement et le Parti Liberté Corée (PLC), la session extraordinaire de juin a débuté aujourd’hui en l’absence de ce dernier. Cela fait suite à la remise, samedi dernier, de la demande formulée par 98 élus des quatre autres partis. La dernière séance plénière en date remonte au 5 avril.

Cependant, étant donné que la première force de l’opposition continue de boycotter les travaux parlementaires, le calendrier précis n’est pas encore décidé. La présidente du groupe parlementaire de la formation, Na Kyung-won, a réitéré aujourd’hui les conditions du retour de son parti à l’hémicycle : des excuses de la part du Minjoo, le parti présidentiel, quant à l’adoption du « fast track », ou procédure accélérée et la promesse de s’entendre avec le PLC sur les projets de loi controversés qui seront traités selon ce processus. S'y ajoute l’organisation d’une audition ou d’un débat visant à faire état des circonstances économiques, auquel doit participer le ministre des Finances ou le secrétaire général chargé de la politique.

En face, les quatre autres partis ont de nouveau appelé à un retour immédiat du PLC, en affirmant que ce n’était pas le moment de prolonger aussi longtemps ce blocage alors qu’il reste beaucoup de projets de loi urgents à traiter, notamment ceux liés à la vie des citoyens.

Dans ce contexte, même si la session a officiellement ouvert, les négociations devraient se poursuivre jusqu’à ce week-end afin de fixer le calendrier des travaux.

Contenus recommandés