Aller au menu Aller à la page

Moon prône un « Etat inclusif où tout le monde prospère ensemble »

#Info plus l 2018-09-07

Journal

ⓒYONHAP News

Lors de la réunion interministérielle sur les affaires sociales tenue hier à la Cheongwadae, le président Moon Jae-in a présenté sa vision pour la nation, un « Etat inclusif où tout le monde prospère ensemble ». Il s'agissait de proposer des stratégies en vue de résoudre les problèmes structurels auxquels la société sud-coréenne est confrontée, tels que la bipolarisation économique, la forte dénatalité et le vieillissement de la population. A la réunion d'hier ont participé non seulement les personnalités-clés du parti au pouvoir, du gouvernement et du cabinet présidentiel, mais aussi un grand nombre d'experts du public et du privé. A l'occasion, ils ont décidé d'établir un « plan triennal visant à garantir le quotidien de la population tout au long de leur cycle de vie ». Ce plan devrait contenir des politiques qui ont pour but de renforcer les revenus minimums pour le peuple et le développement équilibré entre les régions.


Trois points-clés ont été mis en avant pour réaliser la vision d'un Etat inclusif. Il s'agit d'abord de renforcer la cohésion sociale, ensuite d'assurer un développement socialement durable, et enfin de développer la compétence nécessaire pour innover dans la société. Ces trois volets sont déclinés en neuf stratégies concrètes. Pour n’en citer que quelques-unes, elles consistent à réduire les inégalités en matière de revenus, à promouvoir le développement équilibré régional, à améliorer l'environnement éducatif avec une hausse des investissements dans l'enseignement public, à renforcer le revenu de base et la sécurité sociale, et à instaurer un filet de sécurité pour l'emploi.


Le locataire de la Maison bleue a proposé sa vision pour « un Etat inclusif » dans le prolongement de son principe dit de « croissance inclusive ». En effet, il l'avait prôné lors de sa campagne pour l’élection présidentielle de 2012. La notion de « croissance inclusive » trouve son origine dans la critique du modèle économique néolibéral. Elle est le pendant de la « croissance exclusive ». Justement, afin de promouvoir une croissance luttant contre l'exclusion et la marginalisation sociale, le gouvernement de Moon mise sur la croissance tirée par les salaires, l'innovation et l'impartialité. La clé de voute de cette vision est de garantir les revenus adaptés au cycle de la vie.


Toutefois, les critiques ne manquent pas. Notamment, certains mettent en cause la faisabilité de cette vision. Selon les opposants, cela risquerait de n’être qu’un « festin de paroles en l'air » étant donné que le gouvernement est loin de proposer des mesures concrètes et les financements qui vont avec. D'ailleurs, le président Moon semble en être conscient. Ainsi, il a demandé hier à son exécutif de peaufiner le plan à moyen et long termes, y compris celui du financement, pour gagner la confiance des sud-Coréens.

Contenus recommandés