Aller au menu Aller à la page

Corée du Nord : un 70e anniversaire en grande pompe, mais sans nucléaire

#Info plus l 2018-09-10

Journal

ⓒ KBS News

La Corée du Nord a fêté hier le 70e anniversaire de la fondation de son régime. Toutefois, on n’a pas pu entendre son dirigeant prononcer un discours durant la cérémonie. Kim Jong-un ne s’est pas exprimé en public. A sa place, c’est le président du présidium de l'Assemblée populaire suprême qui a pris la parole. Kim Young-nam a mis l’accent sur le développement économique, sans mentionner le nucléaire. La surprise ne s’arrête pas là. La fameuse parade militaire organisée à cette occasion s’est déroulée en l’absence de missiles balistiques intercontinentaux (ICBM).


Le royaume ermite semble avoir fait profil bas pour ne pas provoquer les Etats-Unis, alors que les négociations menées par les deux pays sur la dénucléarisation de la péninsule sont dans l’impasse. Dans ce contexte, le président sud-coréen a envoyé une délégation à Pyongyang. Devant les émissaires spéciaux de Moon Jae-in, le dirigeant nord-coréen a affirmé sa volonté de dénucléariser son pays avant la fin du premier mandat de Donald Trump. Par la suite, Kim III a également transmis une lettre au locataire de la Maison blanche.


Le missile balistique intercontinental a raflé toute l’attention car le régime communiste a coutume de le mettre en avant pour sa démonstration de force. A travers son absence du défilé militaire, le royaume ermite a affiché sa volonté de se dénucléariser tout en évitant le risque de heurter l’opinion publique aux Etats-Unis. Toujours dans le même esprit, les autorités nord-coréennes se sont abstenues d’évoquer la force nucléaire. Dans son édito, le Rodong Sinmun a précisé que la Corée du Nord était dotée de la force dissuasive la plus puissante contre le risque de guerre. Pourtant, le quotidien du Parti des travailleurs a pris soin de ne pas mentionner directement les Etats-Unis ni les capacités nucléaires et balistiques de son pays. 


Quelles perspectives pour les négociations sur la dénucléarisation de la péninsule ? D’abord, l’ambiance est favorable au progrès du dialogue entre Washington et Pyongyang. Dans ce contexte, le troisième sommet intercoréen entre Moon et Kim sera crucial pour maintenir ce climat de détente. Les dirigeants des deux Corées devront trouver des solutions pour y parvenir. En l’absence d’action concrète de la part du régime communiste pour sa dénucléarisation, cette accalmie pourrait ne pas durer.

Contenus recommandés