Aller au menu Aller à la page

Mike Pompeo a achevé sa 4e visite en Corée du Nord

#Info plus l 2018-10-08

Journal

ⓒKBS News

Le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo s’est rendu hier pour la quatrième fois en Corée du Nord afin de rencontrer le dirigeant nord-coréen. Ils se sont entretenus pendant trois heures et demie à Pyongyang. Alors que les détails ne sont pas encore connus, Washington semble apprécier cette entrevue. Le président américain a exprimé sa satisfaction sur Twitter en parlant d’une « bonne rencontre » et d’avancées pour mettre en œuvre l’accord de Singapour. Pompeo, de son côté, a affirmé qu’il restait un long chemin à parcourir, mais qu’un pas en avant avait été fait.


Tout d’abord, Kim Jong-un et Mike Pompeo ont convenu d’organiser un nouveau sommet Pyongyang-Washington dans les délais les plus brefs. Ensuite, selon le département d’Etat américain, le régime a invité des experts étrangers pour qu’ils puissent vérifier le démantèlement du site d'essais nucléaires de Punggye-ri au nord-est du pays. Ce site a été démantelé le 24 mai en amont du sommet entre Trump et Kim III s’est tenu le 12 juin. Toutefois, la démarche ayant été réalisée sans aucune surveillance étrangère, beaucoup ont pointé du doigt l’impossibilité de vérifier le caractère définitif et irréversible de l’opération. Dans ce contexte, la visite d’une délégation d’experts dissiperait clairement le doute. De plus, cette décision pourrait se traduire par des inspections globales sur l’arme nucléaire possédée par le régime nord-coréen.


Selon Mike Pompeo, les deux hommes ont discuté des mesures de dénucléarisation de la péninsule et de surveillance du gouvernement américain pour leur mise en application. Les mesures correspondantes que Washington prendra étaient aussi au menu. De ce fait, il est fort possible que la déclaration de la fin de la guerre ait été évoquée et les négociations bilatérales semblent avoir progressé. Quant à la levée des sanctions infligées à la Corée du Nord, de l’avis des observateurs, il n’y aurait pas vraiment de progrès dans ce dossier car Washington a confirmé à plusieurs reprises qu’il les maintiendrait tant que le royaume ermite ne procède pas à sa dénucléarisation. Alors, les deux pays vont désormais s’adonner aux préparatifs du deuxième sommet nord-coréano-américain. De nombreuses tractations devraient être menées dans ce sens. Le calendrier pourrait être avancé ou retardé en fonction des mesures de dénucléarisation de Pyongyang.

Contenus recommandés