Aller au menu Aller à la page

L’exécutif face au casse-tête de la réforme des retraites

#Info plus l 2018-11-08

Journal

ⓒYONHAP News

Le président Moon Jae-in a ordonné de réexaminer entièrement le plan de réforme des retraites, présenté hier par son ministre de la Santé et du Bien-être. Ce rapport préconise, entre autres, l’augmentation du montant des versements. Le problème, c’est de savoir comment assurer une vie décente aux seniors, alors que le fonds de réserve pour les retraites est en train de s’épuiser. C’est une question aussi complexe que politiquement délicate, comme partout dans le monde.


Actuellement, le taux de remplacement du revenu couvert par le régime général n’est que de 45 %. Vu l’inflation, on est loin de pouvoir assurer le bien-être des retraités. Mais augmenter ce taux requiert d’immenses moyens financiers, alors que l’accélération du vieillissement de la société dû au faible taux de naissance et le prolongement de l’espérance de vie font grimper le nombre de bénéficiaires, tandis que celui des cotisants diminue. Ainsi, selon les estimations du gouvernement, plus optimiste pourtant que d’autres analystes privés, à partir de 2042, la caisse devra débourser plus qu’elle ne reçoit, avant de se tarir complètement en 2057.


Le plus rationnel, ce serait d’augmenter les pensions et de reporter l’âge du départ à la retraite. Mais, cette solution pèse lourd sur le portefeuille des travailleurs. En effet, lorsque l’exécutif a annoncé un plan en ce sens en août dernier, cela a soulevé une vive contestation de la population. Or, sans son appui, la réforme ne peut pas être mise en œuvre efficacement. Pour le parti au pouvoir, il serait plus pratique de refiler la patate chaude au prochain gouvernement. C’est pour cela qu’aucune administration n’a réussi à augmenter le montant des versements au cours des vingt dernières années. Il est en effet extrêmement difficile de fournir plus de bénéfices sans accroître la charge.

Contenus recommandés