Aller au menu Aller à la page

Han Sang-soo, brodeuse et trésor national de Corée

#Carte postale sonore l 2018-11-10

Entre nous

ⓒ KBS

Han Sang-soo (1935-2016) est un trésor national : elle a été nommée « patrimoine intangible n°80 » du pays du Matin clair en 1984. Reconnue pour son talent et son expertise, la maîtresse artisane a ouvert un musée à son nom en 2016, année de sa disparition, afin d’y exposer ses plus grandes pièces ainsi que ses créations personnelles.


La brodeuse filait elle-même ses fils, du plus fin au plus épais, à la main. Elle utilisait un pochoir et procédait à de la décalcomanie afin d’ancrer le dessin à broder. Maîtrisant tous les points, Han Sang-soo a transmis son savoir à travers différentes vidéos diffusées dans le musée.


ⓒ KBS

La conception de ses broderies suivait un ordre bien précis. Une fois la pièce terminée, elle doit être empesée en étalant au doigt de la colle d’amidon pour que les fils ne bougent pas. Afin de permettre un séchage complet, la toile brodée et empesée se doit de rester à la verticale un jour et une nuit. La finalisation se caractérise par le passage de la broderie au-dessus d’un rideau de vapeur. Les renforcements de bois qui tenaient la toile tendue sont retirés et la broderie prend vie.


ⓒ YONHAP News

Le « Musée de la broderie Han Sang Soo » (Han Sang Soo Embroidery Museum) se situe dans le quartier traditionnel de Bukchon, dans le nord de Séoul, où se trouvent des maisons traditionnelles appelées hanok. On y trouve toute l’étendue du talent de la célèbre brodeuse. Les chefs-d’œuvre de l’artisane seront exposés à Taipei jusqu’au 24 mars 2019 grâce à une collaboration entre le « Musée de la broderie Han Sang Soo » et le Musée des religions du monde de Taïwan.


ⓒ KBS

Contenus recommandés