Aller au menu Aller à la page

Un rapport du ministère des Finances laisse paraître la morosité de l’économie

#Info plus l 2018-11-09

Journal

ⓒ YONHAP News

Le ministère des Finances a laissé paraître la morosité de l’économie sud-coréenne dans son dernier rapport mensuel sur les tendances économiques. En effet, le numéro du mois de novembre se résume en deux constats. Les exportations et la consommation restent solides. Mais les investissements et l’emploi piétinent. D’après ce compte-rendu, le nombre de personnes occupant un emploi en septembre a augmenté de 45 000 en glissement annuel, tandis que celui des chômeurs a atteint 1 024 000 individus. Quant aux exportations, elles ont enregistré 54,98 milliards de dollars en octobre, soit une hausse de 22,7 % sur un an.


Quant à la consommation, les ventes au détail ont connu une légère baisse en septembre, à savoir 2,2 % par rapport au mois précédent. Les ventes ont progressé pour les produits semi-durables, dont les vêtements, alors qu’elles ont diminué non seulement pour les biens durables comme les voitures, mais aussi pour les biens non durables tels que les cosmétiques. Les investissements dans les équipements ont augmenté de 2,9 % en septembre par rapport au mois précédent. S’ils ont accusé une baisse pour les équipements de transport, celle-ci a été compensée par une hausse des investissements en machinerie. Quant aux investissements dans la construction, ils ont baissé de 3,8 %.


Trois autres remarques importantes sur le dernier numéro de « Tendances économiques ». D’abord, le rapport mensuel ne mentionne plus que « l’économie sud-coréenne est sur la voie de la reprise », et cela pour le deuxième mois consécutif. Le ministère a maintenu cette expression jusqu’à septembre pour le 10e mois d’affilé. Autre chose à noter, la revue affirme pour le deuxième mois de suite que les incertitudes gagnent du terrain en raison de facteurs extérieurs, notamment l’aggravation du conflit commercial Washington-Pékin et la flambée du prix à la pompe. Enfin, le document ajoute une nouvelle remarque : l’activité industrielle montre des signes d’essoufflement, dont témoignent les principaux indices en septembre.


Toutefois, le ministère des Finances se voulait rassurant en jugeant prématuré de conclure que l’économie sud-coréenne est entrée dans une phase de ralentissement conjoncturel. Pour lui, il faut attendre la publication de différents indices. Par contre, l’Institut de développement de Corée (KDI) a donné une opinion plus tranchée dans son dernier bulletin économique mensuel. Selon ce document, les exportations ont enregistré une forte croissance tandis que la demande intérieure a piétiné, et par conséquent, la conjoncture générale semble ralentir un peu. Jusqu’au mois d’août, le KDI avait diagnostiqué que l’économie nationale « continuait de montrer des signes d’amélioration ». Mais il a supprimé cette expression dans sa revue de septembre. Cette fois, il semble avoir officialisé le ralentissement économique du pays du Matin clair.

Contenus recommandés