Aller au menu Aller à la page

Le nouveau plan de développement des relations intercoréennes promeut une dénucléarisation par étape

#Info plus l 2018-12-04

Journal

ⓒYONHAP News

Séoul a dévoilé son dernier plan quinquennal de développement des relations avec Pyongyang. Il y adopte une position complètement différente vis-à-vis de son voisin. Tous les cinq ans, le gouvernement revoit son plan de base dédié aux relations avec le Nord. Ce plan est élaboré par le comité de développement des relations intercoréennes, rattaché au ministère de la Réunification. Ensuite, il fait l’objet d’une validation en conseil des ministres. Le plan de base détermine les principales orientations à suivre en la matière. Il comporte également des mesures destinées à promouvoir la paix dans la péninsule et à multiplier les échanges entre les deux pays. Sa nouvelle version qui vient d’être adoptée sera valable jusqu’en 2022.


Dans sa version précédente, les relations intercoréennes étaient dépendantes de la dénucléarisation. Par conséquent, le projet baptisé « Vision Korea » visant à créer une communauté économique pour une prospérité commune n’a pas pu être mis en place, faute de mesure concrète du régime communiste pour l’abandon de son programme nucléaire. La plus grande différence dans ce nouveau plan est que la dénucléarisation n’y est plus décrite comme une condition préalable. Désormais, elle doit être réalisée en parallèle à l’amélioration des relations bilatérales. Dans le but de créer une ambiance favorable à la paix, le projet de création d’un marché commun entre les deux Corées sera lancé sans aucune condition.


Alors, quelles sont les stratégies de la Maison bleue pour la dénucléarisation du pays communiste ? Tout d’abord, Séoul propose une approche à la fois progressive et globale. Dans ce cadre, le royaume ermite doit réaliser sa dénucléarisation étape par étape, en même temps qu’il établit une relation de confiance avec son voisin du Sud et avec la communauté internationale. Le plan de base met en avant deux objectifs : résoudre le dossier nucléaire nord-coréen et asseoir une paix permanente dans la péninsule. Parmi les dix activités à réaliser, l’une est consacrée à la réunification, alors que la version précédente de ce plan consacrait la moitié des activités à ce thème. Cela montre que le gouvernement de Moon a fait de la réunification des deux Corées un objectif à long terme. Ce report pour au moins cinq ans va dans le sens de la vision du chef de l’Etat sud-coréen, qui plébiscite une réunification pacifique plutôt que forcée.

Contenus recommandés