Aller au menu Aller à la page

Armée : fusion des commandements des opérations terrestres

#Info plus l 2019-01-09

Journal

ⓒYONHAP News

Le président sud-coréen a participé mardi à la cérémonie de lancement du nouveau commandement des opérations terrestres. Ce dernier regroupe l’un qui s’occupe du front est et l’autre du front ouest. Placé sous la tutelle de l'état-major interarmées, il sera composé de sept divisions régionales et d’un corps de manœuvre. Il prendra les rênes des brigades qui lui sont directement rattachées, comme la brigade du renseignement terrestre, celle des TIC et celle de montagne. Bref, l’ensemble, à l’exception du 2e commandement opérationnel et du corps d’armée directement lié au quartier général de l’armée de terre.


L’idée de créer un tel commandement a été lancé dans les années 1990 par le président de la République de l’époque, Roh Tae-woo. Ses successeurs n’ont pas mené à bien cette réforme, craignant une perte de puissance militaire due au changement majeur. Elle est finalement mise en place par l’actuel chef de l’Etat, Moon Jae-in. Cette décision correspond aux besoins des forces armées sud-coréennes suite au transfert du commandement militaire. Si la Corée du Sud récupère le contrôle des opérations militaires en temps de guerre, actuellement détenu par les Etats-Unis, le pays devra être capable de mener une opération de manière autonome tout en bénéficiant du soutien apporté par son allié. Le changement est donc inévitable.


Cette réforme aura pour conséquence de retrouver l’équilibre au sein des différentes armées. Actuellement, l’armée de terre, qui compte un grand nombre d’effectifs par rapport celle de l’air et à la marine, occupe une place de force. Désormais, les forces armées sud-coréennes pourront mieux s’adapter aux nouvelles menaces militaires, comme les cyberattaques, tout en améliorant l’efficacité des opérations pluridisciplinaires ou autonomes. L’armée de terre sera donc la première touchée par ce changement. Une dizaine de postes de généraux seront supprimés en son sein. Avec la création du nouveau commandement des opérations terrestres, le nombre de maréchaux passera également de huit à sept.

Contenus recommandés