Aller au menu Aller à la page

Moon Jae-in tient sa conférence de presse du Nouvel an

#Gros plan sur l'actualité l 2019-01-13

Journal

ⓒYONHAP News

Le président de la République a présenté les grandes priorités de son gouvernement pour l'année 2019, lors de sa conférence de presse du Nouvel an tenue jeudi à la Maison bleue. Dans son allocution et ses réponses aux questions des journalistes, Moon Jae-in a mis un accent particulier sur l'économie et a affiché également sa ferme volonté en faveur du processus de paix dans la péninsule coréenne.


Le chef de l’Etat a ouvert la conférence de presse en prononçant un discours de 30 minutes. Il a consacré près de la moitié de son temps à parler d'économie. C’est justement ce mot, « économie », qui est revenu le plus souvent. Il a été prononcé 35 fois au total, alors qu'il n'est apparu qu'à neuf reprises dans son allocution donnée en janvier 2018. Moon a également prononcé les termes « croissance » et « innovation » respectivement 29 et 21 fois. En revanche, l'expression qui lui est chère, la « croissance tirée par les revenus », est sortie une seule fois de sa bouche. A cette occasion, le locataire de la Maison bleue a notamment fait part de sa volonté de « créer une économie où l'on vit bien ensemble » et ce, grâce à une « croissance basée sur l'innovation » et à une « croissance tirée par les revenus ». Afin d'assurer une croissance soutenue, il s'est engagé à encourager l'innovation des industries traditionnelles, d’une part, et à promouvoir de nouveaux moteurs de croissance, d’autre part. Egalement, il a promis d'instaurer un filet de protection sociale solide, notamment pour l'emploi. Bref, en matière économique, le président s'est fixé pour objectif de produire des résultats tangibles dans la vie quotidienne de la population.


Moon Jae-in n'a pas manqué d'évoquer le processus de paix sur la péninsule coréenne. Il a affirmé que ce processus était toujours en cours, et qu'il s'accélérerait cette année. Pour lui, le deuxième sommet entre la Corée du Nord et les Etats-Unis et la visite du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un à Séoul, actuellement en préparation, pourraient constituer un tournant dans ce processus.


Interrogé sur la notion de dénucléarisation dont parle la Corée du Nord, le chef de l’Etat a indiqué que Kim III et la communauté internationale étaient sur la même longueur d'ondes concernant la signification de la « dénucléarisation complète » de la péninsule. Selon lui, l’homme fort de Pyongyang estime que la dénucléarisation de la péninsule et la déclaration de la fin de la guerre de Corée sont sans rapport avec la question du statut des soldats américains basés en Corée du Sud.


Au sujet du redémarrage du parc industriel intercoréen de Gaeseong et de la reprise des voyages de touristes sud-coréens aux monts Geumgang, tous deux en territoire nord-coréen, proposés par Kim Jong-un dans son allocution du Nouvel an, Moon Jae-in a fait savoir qu'il n'y avait plus d’obstacle a priori, sauf les sanctions imposées par la communauté internationale. Il a promis de déployer tous ses efforts pour obtenir une dérogation aux sanctions internationales afin de reprendre dans les meilleurs délais ces deux projets phares de la coopération économique entre les deux Corées.

Contenus recommandés