Aller au menu Aller à la page

Les exportations sud-coréennes poursuivent leur baisse

#Gros plan sur l'actualité l 2019-02-10

Journal

ⓒYONHAP News

Les exportations sud-coréennes continuent de se contracter. En janvier, elles ont reculé de 5,8 % sur un an pour s'établir à 46,3 milliards de dollars. Le mois précédent, elles avaient déjà connu une baisse de 1,2 %. Les ventes à l’étranger de produits « made in Korea » ont ainsi enregistré deux mois consécutifs de croissance négative en glissement annuel, et ce pour la première fois depuis septembre et octobre 2016.


Ce recul est notamment dû à la mauvaise performance de l'industrie des semi-conducteurs. Leurs exportations ont baissé de 8,3 % en décembre par rapport à la même période l’an dernier, mettant fin à une tendance haussière de 27 mois. Puis, le mois suivant, la baisse s’est creusée à 23,3 %. Or, cette industrie représentait 21 % des exportations sud-coréennes en 2018.


Les produits pétrochimiques, qui en représentent également une part importante, se sont eux aussi moins bien vendus. Leurs ventes hors des frontières ont connu une croissance négative durant deux mois d'affilée. Quant aux dispositifs d'affichage et aux appareils de communication mobiles, y compris les téléphones portables, ils ont enregistré respectivement cinq et six mois de baisse consécutive.


En revanche, les ventes de voitures sud-coréennes ont progressé annuellement de 27 % en décembre et de 13,4 % en janvier. Les exportations de pièces détachées ont elles aussi augmenté de 12,8 % en janvier. Le secteur de l'acier s'est également bien porté en dépit du renforcement des mesures protectrices des pays importateurs. Ses exportations ont augmenté de 3,3 % en janvier par rapport à un an plus tôt.


Par destination, les exportations vers la Chine ont reculé en janvier pour le 3e mois de suite, et celles vers le Moyen-Orient et l'Amérique centrale et du Sud pour les sixième et cinquième mois consécutif, respectivement. A l’inverse, les autres régions prennent de l’importance.


Aujourd’hui, la perte de vitesse des exportations du pays du Matin clair est imputable à plusieurs facteurs, à savoir la baisse des prix des semi-conducteurs conjuguée au recul de la demande, la chute des cours du pétrole, l'affaiblissement de la conjoncture des principaux pays industrialisés et enfin le ralentissement de la croissance de l'économie chinoise. Pour certains analystes, le taux de croissance des exportations sud-coréennes cette année devrait être réduit de moitié par rapport à l'année 2018. Pour d'autres, il devrait même être négatif. La Banque de Corée a, quant à elle, estimé que les exportations dites nominales devraient afficher une baisse de 1,4 % en glissement annuel.


Cependant, le gouvernement se veut optimiste. Le ministre des Finances, Hong Nam-ki, a estimé que les exportations devraient de nouveau augmenter en février. Pour le ministère de l'Industrie, du Commerce extérieur et de l'Energie aussi, la tendance baissière devrait s'inverser prochainement. Pour lui, la croissance négative actuelle est largement due à la baisse des prix de vente unitaires, alors que la quantité de produits exportés continue d’afficher une hausse solide.


Séoul prévoit d'annoncer prochainement une série de mesures visant à redresser les exportations. Il a récemment mis sur pied un groupe de travail formé des responsables des ministères concernés, avec pour mission d'élaborer des mesures de relance. L'exécutif envisagerait de renforcer l'aide financière aux entreprises exportatrices et, en particulier, de faciliter leur accès aux prêts garantis par les créances commerciales.

Contenus recommandés