Aller au menu Aller à la page

Comment se déplacent les nord-Coréens ? Les transports publics en Corée du Nord

#La Corée du Nord que vous ne connaissez pas l 2019-06-13

Trait d’union

© KBS

En Corée du Nord, la liberté de circulation est très étroitement contrôlée, et les nord-Coréens ordinaires n’ont pas beaucoup de véhicules, notamment individuels, à leur disposition. Les bicyclettes sont ainsi l’une des possessions les plus recherchées. Mais depuis quelques années, on observe au Nord une transformation importante : dans les rues de la capitale Pyongyang par exemple, on voit fréquemment des taxis et de bus surchargés de passagers.


La semaine dernière, Trait d’Union vous avait présenté les « servi-cha », ces véhicules de facto privés qui permettent le transport de marchandises à travers tout le territoire nord-coréen. Cette semaine, nous parlerons de transports en commun.


« On peut distinguer deux périodes concernant le système de transport public en Corée du Nord : avant et après 2010. Avant 2010, les réseaux de logistique et de distribution étaient inadaptés, et les transports publics étaient incapables de répondre à la demande. Après 2010, par contre, de plus en plus de véhicules, comme les taxis et les « servi-cha », sont apparus sur les routes nord-coréennes. Désormais, très peu de gens ne peuvent pas se déplacer à cause du manque de véhicules. Dans les régions les plus reculées, la situation est peut-être encore mauvaise, mais dans les zones urbaines, la plupart des résidents ont plusieurs moyens de transport à leur disposition », explique Kang Mi-jin, une journaliste d’origine nord-coréenne qui travaille pour le Daily NK, un site d’information spécialisé sur la Corée du Nord et basé à Séoul. Récit.

Contenus recommandés