Aller au menu Aller à la page

La Banque de Corée envisagerait d’abaisser son taux directeur

#Gros plan sur l'actualité l 2019-06-15

Journal

ⓒKBS News

La Banque de Corée (BOK) pourrait baisser son taux directeur. C’est ce qu'a laissé entendre son gouverneur, Lee Ju-yeol, dans un discours prononcé le 12 juin à l'occasion du 69e anniversaire de la banque centrale sud-coréenne. Le patron de l'institution a affirmé qu'en matière de politique monétaire, il fallait prendre des mesures appropriées pour réagir à l'évolution de la situation économique.


Ces propos ont été interprétés par beaucoup comme ouvrant la porte à une baisse du taux d'intérêt en cas de détérioration de la conjoncture. Jusqu'à présent, Lee avait indiqué que ce n'était pas le moment d'envisager une telle réduction. S’il a changé de cap, c’est que la situation économique n’est plus la même. D'une part, le conflit commercial entre les Etats-Unis et la Chine continue de s'aggraver, ce qui risque de provoquer une contraction des échanges mondiaux. D'autre part, le marché des semi-conducteurs tarde à se rétablir, alors que l'économie sud-coréenne en est fortement dépendante. Il estime ainsi que les incertitudes croissantes de l’environnement extérieur compromettent la croissance économique du pays.


Sur la base de ce constat, la BOK pourrait réviser à la baisse sa prévision de croissance pour l'économie sud-coréenne en 2019. Elle est actuellement de 2,5 %. Sa nouvelle estimation sera annoncée le 18 juillet prochain.


Bref, la banque centrale sud-coréenne reconnaît aujourd’hui que l’évolution de la conjoncture est moins favorable que prévue et cherche des moyens pour stimuler l'économie. L'abaissement du taux directeur serait une option envisagée par l'institution.


Il faut noter que, le 4 juin, le président de la Réserve fédérale américaine (Fed), Jerome Powell, a lui aussi laissé entendre que son institution pourrait abaisser ses taux. Il a exprimé ses inquiétudes face à un éventuel ralentissement de la conjoncture dû à l'aggravation de la guerre commerciale sino-américaine. Et d’ajouter que son institution surveillait de près les implications de cette évolution pour les perspectives de l'économie américaine et était prête à agir de manière appropriée pour soutenir la croissance. La position du gouverneur de la BOK rejoint donc celle du patron de la Fed.


En effet, en Corée du Sud, les marchés anticipent une baisse du taux d’intérêt depuis plus d'un mois. Au premier trimestre 2019, le pays a enregistré une croissance négative par rapport à un an plus tôt. Depuis l'annonce de cette nouvelle, les bons du Trésor à trois ans se négocient à des taux d'intérêt inférieurs au taux directeur. Il en va de même pour les obligations à long terme avec une maturité de 10 ans ou plus. Des institutions internationales comme l'OCDE ou le FMI ont également recommandé au pays un assouplissement monétaire par une baisse des taux d'intérêt.


La présidence sud-coréenne s'inquiète elle aussi d'une dégradation de la conjoncture économique du pays. Le conseiller présidentiel à l'économie Yoon Jong-won a affirmé, le 9 juin, que les risques à la baisse de la croissance s’étaient accrus et que cette situation nécessitait des mesures plus actives.


La BOK a abaissé pour la dernière fois son taux directeur en juin 2016, à 1,25 %. Depuis, elle a procédé à deux relèvements, en novembre 2017 et en novembre 2018. Actuellement, le taux est maintenu à 1,75 %. De nombreux observateurs estiment qu'une baisse pourrait avoir lieu au quatrième trimestre de cette année plutôt qu'au troisième. Le comité de politique monétaire de la BOK devrait se réunir le 17 octobre et le 29 novembre.

Contenus recommandés