Aller au menu Aller à la page

« Halloween » de Chung Han-ah

#Lettres coréennes l 2019-09-03

Lettres coréennes

ⓒ Getty Images Bank

Extrait de l’émission :


« A l’approche de la mort, je demande de... » 

C’est ainsi que Grand-mère a commencé son testament, qui a continué comme suit :

« Célébrer les funérailles à la maison, le quatrième vendredi du mois d’octobre ; départir les biens immobiliers – la maison et le terrain – entre mes quatre enfants ; vendre la boutique et tout remettre à Se-hi. »

Dans ses derniers moments, elle a remué les lèvres comme si elle avait encore des choses à dire, mais ensuite, elle a laissé échapper un long soupir et s’est éteinte.


죽음에 이르러 부탁하여-

할머니는 유서의 첫머리를 이렇게 썼다.


장례식을 10월 넷째 주 금요일에 집에서 치를 것.

집과 토지를 네 명의 자녀들에게 나눠줄 것.

가게를 정리하여 세희에게 넘길 것.


마지막 순간, 할머니는 뭔가 더 할 말이 있는 것처럼

입술을 들썩였지만 이내 긴 숨을 내쉬고 세상을 떠났다.



Publié en 2016 dans la revue Hanguk Munhak ou Littérature coréenne, « Halloween » de Chung Han-ah débute avec la mort de la grand-mère de la narratrice. Se-hi, à qui la défunte souhaite laisser la boutique, est la narratrice-héroïne de la nouvelle. Après le divorce de ses parents, celle-ci avait été envoyée chez sa grand-mère.



« Vous êtes au bord d’une falaise. Vous avez pris une décision stupide. Vous avez gaspillé de l’argent et vous êtes à bout de nerfs. Vous devez vous laisser aller. Cette coupe contient les choses que vous avez aimées et espérées. Vous devez la vider. Tant que vous ne le ferez pas, rien ne changera. » a-t-elle continué. 

J’ai regardé sa main alors qu’elle soulevait une coupe imaginaire et faisait semblant de la vider. Sa main était maigre mais forte, comme celle de Grand-mère, celle que j’ai toujours voulu avoir. 


“당신은 지금 벼랑 끝에 서 있어요. 어리석은 판단을 했군요.

 돈을 탕진했고, 신경이 날카로워져 있어요.

 자기 자신을 버려야 해요.

 여덟 개의 컵은 당신이 애착과 희망을 가지고 채운 것들이죠.

 그것들은 땅에 쏟아버려야 해요.

 그 전엔 아무 변화가 일어나지 않을 거예요“ 


다니엘은 컵을 거꾸로 드는 흉내를 냈다.

나는 허공을 움켜 쥔 그녀의 손을 보았다. 마르고, 강인한 손이었다.

할머니와 닮은, 언제나 내가 갖고 싶었던 손.

입술을 들썩였지만 이내 긴 숨을 내쉬고 세상을 떠났다.



* Interview : Jeon So-yeong, critique littéraire

Avant de partir, Danielle lit l’avenir de Se-hi. Il semble qu’elle lui dit que, si sa douleur passée a façonné son moi actuel, elle devrait s’en échapper pour devenir une nouvelle personne. En effet, Se-hi a créé un faux sentiment d’attachement et d’espoir afin de combler le vide de la perte. Danielle lui dit que, si elle vidait tout le contenu de la coupe, elle pourrait entamer de vraies relations. C’est ce que ses cartes du tarot disaient, mais aussi ce qu’elle aurait aimé dire à Se-hi.




Auteur :

Chung Han-ah est née en 1982 à Séoul. Elle commence sa carrière d’écrivaine en remportant le prix Munhakdongne en 2007 avec son roman « Un balcon sur la lune ».

Contenus recommandés