Aller au menu Aller à la page

Pyongyang multiplie les cyberattaques pour renflouer ses caisses

#Dernières nouvelles de la péninsule l 2020-09-10

Trait d’union

ⓒ YONHAP News

Un rapport publié conjointement par la Society Worldwide for Interbank Financial Telecommunication (SWIFT) et BAE Systems révèle qu’un groupe de pirates nord-coréens baptisé Lazarus a tenté de blanchir des fonds cryptés en les subtilisant à une plateforme d’échange de devises virtuelles pour les faire transiter par d’autres plateformes du même type.


De leur côté, les Etats-Unis n'ont cessé de tirer la sonnette d'alarme sur le projet de blanchiment d'argent de pirates nord-coréens impliquant des actifs cryptés. C’est dans ce contexte que le 27 août, le département américain de la Justice a déposé une plainte afin que soient confisqués 280 comptes bancaires utilisés dans le cadre de deux vols de crypto-monnaies qui auraient été perpétrés par des pirates liés au pays communiste.


« Dans le sillage du prolongement des sanctions à son encontre, l’économie du royaume ermite, déjà exsangue, continue de s’effondrer, et le dirigeant Kim Jong-un est à court de fonds pour gouverner. Dans ce contexte, le piratage informatique apparaît comme un outil indispensable. Et pour cause : c’est le moyen le plus facile de renflouer les caisses de l’Etat. Auparavant, Pyongyang mettait en circulation de faux dollars. Mais le piratage coûte moins cher et présente moins de risques », analyse Lee Jong-un, commentateur politique.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >