Aller au menu Aller à la page

Le code de la route en Corée du Nord

#La Corée du Nord que vous ne connaissez pas l 2020-10-08

Trait d’union

ⓒ KBS

En Corée du Sud, les mesures de distanciation sociale visant à empêcher la propagation du COVID-19 ont entraîné un boom des services de livraison à domicile. Les camionnettes et autres scooters de coursiers encombrent de plus en plus les routes du pays du Matin clair. Dans ce contexte, les infractions aux règles de circulation sont également en augmentation, et les agents de police sont à pied d’œuvre pour sanctionner les contrevenants. Qu’en est-il de l’autre côté du 38e parallèle ? Existe-il un code de la route là-bas ? Si oui, comment est-il appliqué, et est-il bien respecté ?


« Le régime nord-coréen a mis en place des règles de circulation pour les trains, les automobiles et les métros. La loi sur la circulation routière, par exemple, a été promulguée en 1997. Elle a été révisée pas moins de sept fois jusqu'en 2011, ce qui montre à quel point la société évolue rapidement. Avec 168 articles, le texte encadre tout ce qui a trait à la circulation dans le pays, y compris les routes, les piétons, les équipements routiers, le permis de conduire, la prise en charge des accidents ou encore la prévention des embouteillages. Sa dernière mouture comprend une disposition obligeant les conducteurs à nettoyer leur véhicule. Et les auteurs d’un accident de la route sont désormais privés de leur permis de conduire. Elle introduit également le principe de circulation alternée un jour sur deux », nous explique Oh Hyun-jong, avocate.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >