Aller au menu Aller à la page
Go Top

Le dokkaebi oublieux

#Il était une fois l 2021-10-05

Il était une fois

ⓒ Getty Images Bank

Il était une fois un garçon qui vivait seul avec sa petite sœur dans un petit village. Un jour, il se précipita vers le marché pour acheter du gâteau de riz pour sa sœur. Lorsqu’il approchait de l’entrée du village, un dokkaebi l’interpella. 

« Hé, mon ami, où vas-tu si pressé ? » 

« Salut, mon ami ! Je vais au marché acheter du gâteau de riz pour ma sœur. »   

« Hé, mon ami, peux-tu m’acheter de la gelée de sarrasin au marché ? »

« Euh… bien sûr que oui ! »


« Tiens, c’est la gelée de sarrasin que tu attendais ! »

« Oh, merci, mon ami ! » 

« Tu n’as pas à me remercier. Désolé qu’il ait fallu si longtemps pour acheter de la gelée pour toi. J’espère que ça te plaît. Allez, je te laisse. »

Quelques mois s’écoulèrent depuis la dernière rencontre avec le gobelin.


ⓒ Getty Images Bank

« Salut, mon ami ! Ça fait longtemps ! »

Les deux amis se saluèrent avec joie. 

« Mon ami, peux-tu me prêter trois pièces de monnaie ? Je dois acheter quelque chose. »

Le garçon réfléchit longuement avant de lui donner trois pièces de monnaie. 

« Merci, mon ami ! Je passerai chez toi demain ! »


« Tiens, voici l’argent que je te dois. »

Aussitôt après avoir mis les pièces de monnaie dans la main de son ami, le dokkaebi s’en alla. Or, il revint tous les jours pour payer son prétendu dû.

« Qu’est-ce qu’il est oublieux ! »

Eh oui, le dokkaebi avait l’habitude d’oublier ce qu’il avait fait pour les autres, c’est pour cela qu’il n’arrêtait pas de rendre l’argent qu’il ne devait plus.


La situation du frère et de la sœur s’améliora petit à petit grâce au dokkaebi oublieux. 

Un jour, le garçon l’invita à dîner. Le gobelin vida tout le pot de gelée de sarrasin.


« La casserole est trop usée. Je t’en apporterai une la prochaine fois. »

Le gobelin continuait à se rendre tous les soirs chez son ami avec trois pièces de monnaie et une casserole neuve qui se remplissait automatiquement de riz délicieusement cuit. Le frère et la sœur les distribuaient à leurs voisins et personne dans le village n’avait plus jamais faim.


Un jour, le frère tomba sur son ami alors qu’il se dirigea vers le marché.

« Salut, mon ami ! Où vas-tu si pressé ? »

« Oh, c’est toi, mon ami ! Je suis convoqué par le roi des dokkaebis. Je vais être puni pour avoir gaspillé les objets magiques du royaume des dokkaebis… Je reviendrai bientôt. »

Le frère et la sœur attendaient le gobelin tous les soirs. Les jours passèrent, puis les mois. Or, il ne revint pas.

« Je ne veux plus son argent, ses casseroles ou ses gourdins. Je veux juste le revoir. »

Ils attendent toujours que leur ami vienne les voir.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >