Aller au menu Aller à la page
Go Top

Les 110 chantiers prioritaires du prochain gouvernement

#Gros plan sur l'actualité l 2022-05-07

Journal

ⓒYONHAP News

A une semaine de l’investiture officielle du futur président de la République Yoon Suk-yeol, son comité de transition a dévoilé, mardi, la vision, les principes et les objectifs pour la gestion de l’Etat, avec un total de 110 projets que le prochain gouvernement cherchera à mener à bien pendant son quinquennat.


La vision a été annoncée comme la suivante : « le redressement de la République de Corée, un pays où tous vivent heureux ». Elle consistera à faire rebondir la nation en renforçant sa compétitivité de sorte que chaque individu puisse voir sa vie s’améliorer. Quatre principes sont mis en avant pour la gestion de l’Etat : l’intérêt national, le pragmatisme, l’impartialité et le bon sens. Le nouveau gouvernement est donc invité à élaborer ses politiques en respectant les sud-Coréens uniquement à leur bénéficie, ce au lieu d’être obnubilé par ses propres partis pris idéologiques. Pour cela, six objectifs sont présentés. Il s’agit de réaliser « un pays où le sens commun est respecté », « une économie dynamique tirée par le privé et soutenu par le gouvernement », « une société inclusive où tous vivent heureux », « un avenir plein d’audace grâce à la créativité et l’autonomie », « une nation élevée au rang des pays leaders mondiaux apportant une grande contribution à la liberté, à la paix et la prospérité », ainsi qu’« une nouvelle ère où il fera bon vivre dans n’importe quelle région ».


Dans les 110 projets, l’accent est mis sur l’économie et la sécurité pour faire passer le pragmatisme avant l’idéologie. Notamment, Séoul s’est fixée pour objectif d’intégrer les cinq plus grandes nations en termes de sciences et de technologies. Elle renforcera la coopération avec les Américains et les Européens dans les secteurs stratégiques d’avenir tels que le semi-conducteur, l’intelligence artificielle et la batterie. Parmi les autres chantiers prioritaires, on peut citer un rétablissement total des dégâts causés par la crise pandémique, la stabilisation du marché immobilier, l’abandon de la sortie du nucléaire civil, la réforme de retraite et la finance durable.


Les grandes lignes sont plutôt appréciées. Cependant, il faudra obtenir un consensus social pour certains projets tels que la réforme des retraites. En plus, certains critiquent un recul ou un rétropédalage total de quelques promesses électorales de Yoon Suk-yeol. La revalorisation du salaire des soldats conscrits ne sera pas immédiate mais progressive, tandis que le ministère de l’Egalité des sexes et de la Famille ne sera pas supprimé. Par ailleurs, afin de réaliser tous les projets annoncés, le nouveau gouvernement devra trouver 209 000 milliards de wons supplémentaires, soit 156 milliards d’euros, pendant cinq ans. Et il lui faudra également faire preuve d’une gouvernance concertée avec le Minjoo, le futur premier parti d’opposition, qui occupe une majorité de sièges à l’Assemblée nationale.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >