Aller au menu Aller à la page

Culture

Recettes de camping (I)

#Saveur du terroir l 2019-08-20

Séoul au jour le jour

ⓒ KBS

L’été est la saison des vacances. En vue de fuir la routine, beaucoup se dirigent vers la montagne ou la plage. Plus récemment, de plus en plus de sud-Coréens optent pour le camping afin de profiter de la nature et passer des moments particuliers avec leurs proches. 

Cette semaine et la semaine prochaine, « Saveur du terroir » vous invite à découvrir les différents plats préparés au camping. 


ⓒ KBS

Tout d’abord, suivons cette semaine M. Lee et sa femme. Depuis plus de quatre ans, ce jeune couple voyage aux quatre coins du pays du Matin clair en faisant du camping. Et il y a un principe auquel il ne déroge pas : manger bien avec de bons ingrédients. Ainsi, M. Lee, équipé de différents ustensiles de camping, fait beaucoup de recherches pour les utiliser avec perfection. Sa passion pour la cuisine est telle que le camping semble n’être qu’un simple prétexte pour satisfaire sa curiosité en la matière. 

La destination préférée de ces époux est la vallée de Heungjeong, située dans la ville montagneuse de Pyeongchang, dans la province de Gangwon. Dès leur arrivée, ils commencent à installer la tente avant de préparer la cuisine. Afin de faciliter le travail sur place, ils auront pris soin d’apporter dans un sac isotherme tous les ingrédients nécessaires préparés à la maison. 


Quels sont les plats qu’ils nous proposent ? 

Tout d’abord, le taco, un en-cas de la cuisine mexicaine qui se compose d’une tortilla de maïs repliée ou enroulée sur elle-même contenant une garniture à base de viande, de sauce aux oignons et de coriandre fraîche hachée. La particularité du taco de M. Lee est la viande hachée assaisonnée de poudre de curcuma. Cette plante au goût musqué, légèrement poivré et un peu amer donne une saveur particulière à ce plat. Après s’être rempli légèrement le ventre avec ce coupe-faim, il est temps de préparer le « kimchijjim », l’étouffée de kimchi, le chou pimenté et fermenté, de préférence bien vieilli, accompagné de viande de porc. Bien appétissant, un bol de riz cuit à la vapeur sera vidé en un clin d’œil. Il ne faut pas oublier le « yasik », le plat de nuit qui constitue une des particularités de la culture coréenne. En vue d’accompagner un verre de bière, on fait cuire le poulet sur le bois de chauffage. Ce « chicken (poulet) » et « maekju (bière) » forment ensemble le fameux « chimaek », le menu le plus convoité des sud-Coréens lors des soirées conviviales.


ⓒ KBS

Mme Bae, âgée de 95 ans, est devenue une experte du camping avec ses deux filles. Depuis trois ans, elles font le tour du pays dans leur camping-car. Sans destination fixe, elles descendent là où elles veulent et préparent les plats qui les tentent. 

Les trois dames se sont arrêtées à Sujupalbong, dans la ville de Chungju dans la province de Chungcheong du Nord. Ce site est un endroit très populaire auprès des amateurs de camping vu son paysage magnifique. Ici, elles préparent des plats qui leur rappellent des souvenirs du passé. Mme Bae, qui vivait autrefois de la vente de produits halieutiques, ne pouvait, au contraire, pas déguster les poissons et les fruits de mer bien frais. En se souvenant de ces temps difficiles, elles préparent le « pigul » ou la soupe d’huîtres assaisonnée simplement de la poudre d’algue séchée, de l’huile de sésame et du sel. Quant au poisson sec, on le fait cuire à la vapeur et il devient vite un « voleur de riz » tellement il est délicieux. Comme dessert, on prépare le « milgaru gaetteok ». La préparation est toute simple. On pétrit la farine en y ajoutant du gros sel, du soja et de l’eau puis fait cuire le tout à la vapeur. Pour ceux qui trouvent la saveur un peu trop fade, on recommande de le tremper dans du sucre ou du « jocheong », une sorte de sirop traditionnel fait de céréales.


Notre voyage à la découverte des plats de camping se poursuit la semaine prochaine.

Contenus recommandés