Aller au menu Aller à la page

Culture

« Dormir avec des livres » de Lee Seung-u (I)

#Lettres coréennes l 2020-12-01

Lettres coréennes

ⓒ Getty Images Bank

Extrait de l’émission :


Les livres étaient empilés du sol au plafond comme une tour. Il n’y en avait pas qu’une seule : il semblait que la pièce était remplie de huit, neuf ou même dix piles de ce type. L’homme en question était allongé sur le côté avec les jambes repliées tout contre la poitrine, dans un espace étroit parmi les tours de livres. Cette pose a fait penser à un fœtus dans l’utérus de sa mère.  


L’homme n’a pas encore été identifié, disait le journal, c’est-à-dire qu’il n’a laissé aucun indice sur son identité.

 

마치 탑을 쌓아올린 것처럼

바닥에서 천장까지 책들이 포개져 있었다.

문제의 남자는 책으로 쌓아올린 그 여러 개의 탑들 사이

비좁은 공간에 다리를 가슴까지 바싹 끌어당기고

웅크린 자세로 누워있었다.

그 모습은 언뜻 모체 밖으로 나오기 전의

태아를 연상하게 했다.


신문에는 신원을 알 수 없는 남자라는 표현이 나왔다.

자신의 신분에 대한 어떤 단서도 남기지 않았다는 것이다.



Comment a-t-il rencontré l’homme dans l’article de journal ? Pourquoi donc ce dernier a-t-il été retrouvé mort en position fœtale parmi les livres ?



J’ai longtemps regardé son corps. Les livres sur la photo me paraissaient comme des objets enterrés avec lui dans sa tombe. Je me suis dit que rien ne lui conviendrait mieux que ces livres. J’ai même été ému de voir une mort qui allait le mieux à la vie de cet homme.


Sans même savoir pourquoi, je pensais qu’il n’était pas juste de laisser son identité sous pli cacheté. En me disant que je devrais témoigner de cet homme, j’ai appelé le commissariat de police sans trop d’hésitation.  


나는 그 사람의 시신을 오래 들여다보았다.

그러자 사진 속의 책들이 그와 함께 무덤에 매장된 부장품처럼 보였다. 

나는 그 사람에게 책보다 더 잘 어울리는 부장품은 없을 거라는 생각을 했다.

자신의 삶과 가장 어울리는 그의 죽음의 모습은

감동스럽기까지 했다.


왜 그런지 그를 신원불명자로 내버려두는 건

옳은 일은 아닌 것 같았다.

나는 그 사람에 대해 진술해야 한다는 의무감에 사로잡혔고,

별로 망설이지 않고 이내 경찰서에 전화를 걸었다.



* Interview : Jeon So-yeong, critique littéraire

Le narrateur de cette histoire ressemble à un livre. Son travail consistait à créer le magazine pour son entreprise, mais cet emploi a maintenant disparu et il a été transféré dans une petite succursale. Il a souffert des conflits avec sa femme, qui s’est rapidement adaptée aux changements. Le personnage principal est du genre à croire toujours au pouvoir potentiel des livres ou des journaux et à essayer de conserver les valeurs en voie de disparition. Cependant, dans la société ultramoderne, il est jugé incapable de rattraper l’évolution du monde.




Auteur :

Lee Seung-u est né en 1959 à Jangheung dans la province de Jeolla du Sud. Il fait ses débuts en tant qu’écrivain avec la publication de sa nouvelle « Portrait d’Erysichton » en 1981 dans la revue Hanguk Munhak ou Littérature coréenne.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >