Aller au menu Aller à la page
Go Top

Culture

Un vieil homme avec une bosse sur le visage

#Il était une fois l 2021-08-31

Il était une fois

ⓒ YEOWON MEDIA HANKOOK GARDNER CO. LTD

Il était une fois une belle commune au pied d’une montagne couverte de grands bois, séparée par un petit ruisseau. La partie nord était appelée « village du haut » tandis que la partie sud était nommée « village du bas ». Dans chacun des deux villages vivait un M. Kim. Plus étonnant, ils avaient tous les deux une bosse sur la joue gauche.

Or, les deux hommes n’avaient rien en commun, hormis leur bosse. Si Kim du village du bas était riche, avide et peu sociable, Kim du village du haut était gentil et amical. 


ⓒ YEOWON MEDIA HANKOOK GARDNER CO. LTD

Un jour, Kim du village du haut gravit la montagne pour couper du bois. Plus il marchait, plus il semblait se perdre.

« Laisse tomber. Il vaut mieux attendre le lever du soleil. »

Heureusement, il aperçut une vieille cabane abandonnée et entra à l’intérieur pour y passer la nuit. Il trouva aussi un grand banc en bois dans la cour.

Le fait de se trouver tout seul au fin fond de la montagne le gênait. Il s’assit et commença à chanter, les yeux fermés, pour se débarrasser de la peur.


ⓒ YEOWON MEDIA HANKOOK GARDNER CO. LTD

Lorsqu’il rouvrit les yeux, il faillit s’évanouir. Un groupe de dokkaebis entouraient le banc, tous les yeux rivés sur lui. Ces esprits malicieux lui demandèrent de chanter une autre chanson. 

« Monsieur Kim, comment êtes-vous devenu un si bon chanteur ? Peut-être que c’est grâce à votre bosse sur la joue… ? » 

« Oui, vous avez raison. Ma bosse est le secret de mon chant. »

Le chef des dokkaebis toucha la joue du vieil homme avec son gourdin : la bosse se détacha tout de suite !

Aussitôt le jour levé, le vieil homme quitta la cabane pour rentrer chez lui avec sa hotte remplie de trésors.


ⓒ YEOWON MEDIA HANKOOK GARDNER CO. LTD

Kim du village du bas, qui venait d’apprendre ce qui était arrivé à son ami, se dirigea vers la cabane dans la montagne pour rencontrer les dokkaebis. 

A la nuit tombée, il se mit à chanter tout en regardant autour de lui. Soudain, il vit un groupe de dokkaebis s’approcher du banc.


ⓒ YEOWON MEDIA HANKOOK GARDNER CO. LTD

Heureux de rencontrer les gobelins, il leur fit une proposition.


« Ne voulez-vous pas savoir comment j’ai pu avoir une si belle voix ? C’est grâce à cette bosse ! Si vous souhaitez l’avoir, vous pouvez me payer et me l’enlever. »

L’un des dokkaebis l’attrapa par le col. Les esprits étaient furieux puisque la bosse de Kim du village du haut ne les avait pas aidés à améliorer leur chant et qu’ils avaient été trompés par un être humain. L’un d’eux sortit la bosse de son sac.

« N’as-tu pas dit que ta belle voix venait de cette bosse ? Tiens, je te la rends. »


ⓒ YEOWON MEDIA HANKOOK GARDNER CO. LTD

Kim du village du bas avait tellement honte qu’il n’osait pas s’aventurer hors de chez lui. Depuis ce jour-là, on ne pouvait plus jamais le voir pendant la journée. Le proverbe coréen « Tel qui cherche à enlever sa bosse finit par en avoir deux », qui veut dire « Tel est pris qui croyait prendre », reflète l’histoire de ce vieil homme cupide. 

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >